Willkommen auf den Seiten des Auswärtigen Amts

« Les dernières catastrophes naturelles prouvent que la prévention est plus importante que jamais »

13.10.2017 - Communiqué de presse

À l’occasion de la Journée internationale de la prévention des catastrophes le 13 octobre, la déléguée du gouvernement fédéral à la politique des droits de l’homme et à l’aide humanitaire, Bärbel Kofler, a fait une déclaration.

À l’occasion de la Journée internationale de la prévention des catastrophes le 13 octobre, la déléguée du gouvernement fédéral à la politique des droits de l’homme et à l’aide humanitaire, Bärbel Kofler, a déclaré :

  • Richard observe les restes de sa maison et de son entreprise de boulangerie détruites après le passage de l'Ouragan Irma sur l'île de Saint-Martin le 9 septembre 2017 © picture alliance/dpa
    Richard observe les restes de sa maison et de son entreprise de boulangerie détruites après le passage de l'Ouragan Irma sur l'île de Saint-Martin le 9 septembre 2017 © picture alliance/dpa© picture alliance/dpa
    Innondation à Karachi, au Parkistan, le 31 août 2017 © picture alliance/photoshot
    Innondation à Karachi, au Parkistan, le 31 août 2017 © picture alliance/photoshot© picture alliance/photoshot

    À l’occasion de la Journée internationale de la prévention des catastrophes le 13 octobre, la déléguée du gouvernement fédéral à la politique des droits de l’homme et à l’aide humanitaire, Bärbel Kofler, a déclaré :

    Au cours des dernières semaines, les catastrophes naturelles et leurs effets douloureux pour les populations ont fait par trop souvent la une des médias : les ouragans dans les Caraïbes, les inondations au Bangladesh, les lourds tremblements de terre au Mexique. Si nous ne sommes pas en mesure d’empêcher ces phénomènes naturels extrêmes, nous pouvons du moins en atténuer les conséquences pour les habitants touchés et les aider à mieux se préparer.

    Nous ne devons pas attendre que les catastrophes se produisent pour réagir, d’autant plus qu’elles sont prévisibles en général. Nous pouvons intervenir en amont pour empêcher la détresse !

    Voilà tout l’intérêt de cette Journée internationale de la prévention des catastrophes : il nous faut œuvrer pour réduire le nombre des victimes touchées par ces fléaux. En améliorant les mesures de prévention et en renforçant la résilience dans les zones à risque, nous pouvons sauver des vies et diminuer la souffrance.

    Pour y parvenir, la communauté internationale doit être unie. Nous devons donc harmoniser davantage nos efforts en matière de prévention des catastrophes et encourager la coopération concrète. En effet, les cataclysmes se moquent des frontières nationales.
    La mise en œuvre du « Cadre d’action de Sendai pour la réduction des risques de catastrophe 2015-2030 » est d’une importance cruciale. Cet accord a identifié des objectifs concrètement vérifiables auxquels nous devons nous mesurer. L’Allemagne compte d’ailleurs parmi les pionniers dans ce domaine. Avec des partenaires expérimentés, elle réalise des mesures de prévention dans les pays à risque. Le soutien que nous apportons à nos partenaires humanitaires vise notamment à mieux exploiter les prévisions sur les catastrophes imminentes afin de pouvoir anticiper et réduire les risques potentiels.

    Nous œuvrons aussi intensivement pour protéger les personnes déplacées en raison de catastrophes naturelles ou des effets du changement climatique. Dans ce contexte, l’Allemagne et le Bangladesh assument actuellement la présidence de la plateforme dédiée aux déplacements dus aux catastrophes.

    Nous ne devons pas relâcher l’effort, car la prévention des catastrophes peut empêcher la souffrance humaine. J’ai l’intention de plaider personnellement pour cette cause lors du congrès allemand sur la prévention des catastrophes lundi prochain à Berlin et auprès du représentant spécial des Nations Unies pour la réduction des risques de catastrophe, Robert Glasser.

Contexte

Le 13 octobre 1989, les Nations Unies ont lancé la Journée internationale de la prévention des catastrophes pour encourager les citoyens et les gouvernements à participer à la formation de communautés et de pays résilients face aux cataclysmes. Le ministère fédéral des Affaires étrangères s’engage depuis longtemps dans le domaine de la prévention des catastrophes et a lancé en 2013 l’initiative « Preparedness » qui a abouti aux principes du même nom, adoptés le 11 juin 2013 à Berlin lors de la conférence internationale dédiée à ce sujet. Ces principes concernent notamment le rôle individuel des différents acteurs et leur responsabilité dans le domaine de la prévention humanitaire des catastrophes.

Conclu en 2015, le « Cadre d’action de Sendai pour la réduction des risques de catastrophe » sert de fil conducteur pour toutes les mesures de prévention.

L’Allemagne a participé activement à l’élaboration de cet accord qui contient des directives claires sur les possibilités pour les pays et les sociétés civiles du monde entier d’empêcher l’émergence de nouveaux risques de catastrophe, de renforcer la résilience des populations et des institutions face aux crises et aux catastrophes naturelles et de diminuer les risques existants – notamment à travers une prévention efficace des catastrophes et les mesures de « Preparedness ». Au niveau national, le congrès annuel sur la prévention des catastrophes offre un forum pour les échanges spécialisés. Sa prochaine édition se tiendra le 16 octobre à Berlin.

Lire aussi :

Aide humanitaire et prévention des catastrophes


Contenus associés