Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Le ministre des Affaires étrangères Frank‑Walter Steinmeier rencontre la directrice exécutive du Programme alimentaire mondial et le haut-commissaire des Nations Unies pour les réfugiés

24.01.2017 - Communiqué de presse

Le ministre des Affaires étrangères, Frank‑Walter Steinmeier, a reçu lundi 23 janvier la chef du Programme alimentaire mondial, Ertharin Cousin, et le haut-commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi.

Le ministre des Affaires étrangères Frank‑Walter Steinmeier a reçu lundi 23 janvier la directrice exécutive du Programme alimentaire mondial (PAM), Ertharin Cousin. Dans l’après-midi, il rencontrait le haut-commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi. Leurs échanges ont principalement porté sur les crises humanitaires, la situation du système humanitaire international et l’engagement du gouvernement fédéral.

Principaux partenaires de l’aide humanitaire

Frank Walter Steinmeier en compagnie des chefs du PAM et du HCR © photothek
Frank Walter Steinmeier en compagnie des chefs du PAM et du HCR© photothek

Dans le cadre d’une conférence commune avec la chef du PAM et le haut-commissaire pour les réfugiés, le chef de la diplomatie allemande a salué l’étroite coopération menée avec les deux organisations des Nations Unies : Mme Ertharin Cousin et M. Filippo Grandi « sont à la tête des deux organisations partenaires les plus importantes pour notre action humanitaire ». Le ministre allemand des Affaires étrangères a souligné le rôle crucial des collaborateurs des deux organisations qui interviennent dans les foyers de crise du monde entier et apportent de l’aide dans des conditions difficiles.

L’Allemagne, deuxième donateur d’aide humanitaire

Le ministère fédéral des Affaires étrangères dispose actuellement d’un budget humanitaire d’environ 1,2 milliard d’euros, a indiqué M. Steinmeier. Et les fonds destinés à l’aide humanitaire sont aujourd’hui six fois plus élevés qu’en 2013, a‑t‑il précisé. L’Allemagne est le deuxième pays donateur mondial.

Mme Cousin et M. Grandi ont remercié l’Allemagne pour son engagement dans le domaine humanitaire et tout particulièrement pour le soutien de leurs deux organisations. Selon le ministre, on peut soutenir sans hésiter le PAM et le HCR, « car nous savons que ces organisations travaillent de manière professionnelle et que l’aide arrive à destination ».

La situation en Syrie au cœur des entretiens

MM. Steinmeier et Grandi avec Mme Cousin à la conférence de presse © photohek
MM. Steinmeier et Grandi avec Mme Cousin à la conférence de presse© photothek

La situation en Syrie a également été abordée lors des entretiens. « Les besoins en aide humanitaire sont toujours aussi importants », a affirmé le ministre allemand des Affaires étrangères. L’Allemagne a proposé d’assumer des responsabilités en participant à l’accueil d’une conférence sur la Syrie qui se tiendra au mois d’avril.

La communauté internationale doit avoir l’ambition d’accélérer la recherche de solutions politiques. Les entretiens qui se déroulent actuellement à Astana ne peuvent être qu’une « étape intermédiaire », selon M. Steinmeier. « Car la solution politique pour la Syrie ne peut être trouvée qu’à Genève conjointement avec le groupe de soutien. »

Les crises en Afrique à l’ordre du jour

Les crises dont il est habituellement moins souvent question dans les médias figuraient également à l’ordre du jour. Les sujets du Soudan du Sud, de la Somalie, de la région du lac du Tchad ou encore du Burundi ont été évoqués. « L’an passé, nous avons donc plus que doublé notre budget pour l’Afrique et avons pu débloquer un montant supplémentaire de 150 millions d’euros », a déclaré le ministre. Le HCR et le PAM sont également des partenaires essentiels dans les efforts déployés pour l’Afrique.

Pour en savoir plus :

Aide humanitaire

Fuites et migrations


Contenus associés

Retour en haut de page