Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Diplomatie et société numérique : le ministère fédéral des Affaires étrangères participe à la re:publica 2019

Berlin, 06/05/2019 : Des participants à la conférence sur Internet « re:publica »

Berlin, 06/05/2019 : Des participants à la conférence sur Internet « re:publica », © picture alliance/dpa

07.05.2019 - Article

Cela fait désormais 13 ans que la re:publica est le forum central pour débattre et échanger des visions sur l’avenir de la société numérique.

Ayant pour slogan « tl;dr » (« too long, didn't read »), l’édition de cette année se penche sur les évolutions complexes de nos sociétés en raison de la mise en réseau, du numérique et de l’intelligence artificielle. Le ministère fédéral des Affaires étrangères veut lui aussi saisir l’opportunité d’une discussion informée et controversée sur les conséquences de la transformation numérique en matière de politique étrangère.

Des discussions complexes au lieu d’une simplification et d’une polarisation

Dans ce contexte, du 6 au 8 mai 2019, la re:publica se veut être une plateforme pour débattre ouvertement et en profondeur de thèmes complexes et donc lutter contre les simplifications et les polarisations.

La transformation numérique changera également radicalement la pratique des relations internationales. Lors de cette édition de la re:publica, le ministère fédéral des Affaires étrangères est présent aux événements suivants en lien avec la diplomatie et le numérique :

Internet a-t-il besoin de règles internationales ?

L’utopie d’Internet en tant qu’espace du libre-échange d’opinions, d’informations et d’idées a été remplacée par le scénario d’horreur d’un champ de bataille virtuel dans lequel on se bat avec des désinformations, des bots et des paroles de haine.

Avons-nous donc besoin de règles contraignantes pour les acteurs étatiques et non étatiques dans l’espace numérique ? Et qui pourrait fixer ces règles et les appliquer ? Ou est-ce que justement, la règlementation étatique menace d’étouffer définitivement la force émancipatrice du web ?  

Un débat intitulé « Space of liberty or zone of conflict – who sets the rules for the internet » aura lieu le 7 mai 2019 à 17h30 (scène 4) entre les personnes suivantes :

  • Wolfram von Heynitz, chef du service de coordination de la cyberpolitique internationale, ministère fédéral des Affaires étrangères (Berlin)
  • Fiona Hui Hui, Head of Region, APAC and Southeast Asia Axel Springer SE Marketing & Classifieds Media (Berlin)
  • Julia Schütze, cheffe de projet « Politique internationale de cybersécurité », Fondation Neue Verantwortung (Berlin), et
  • Max Senges, Lead for Research Partnership and Internet Governance for Google (Berlin).

Le débat sera animé par Gemina Picht de la fondation Futurzwei (Berlin).

Plus d’informations sont disponibles sur ce lien (en allemand et anglais)

 

Relever les défis ensemble

L’Année de l’Allemagne 2018/19 intitulée « Wunderbar Together », une initiative soutenue par le ministère fédéral des Affaires étrangères, y est elle aussi présentée. Parmi les points forts, l’on compte les événements dans le cadre de la tournée de promotion « Sequencer Tour » avec une halte à Los Angeles, Austin, New York, Detroit et Portland. re:publica, en coopération avec le Reeperbahn Festival et Next Media Accelerator, présentera certains des acteurs les plus éminents de cette tournée numérique lors du festival à Berlin, comme l’artiste originaire de Detroit Tiff Massey, le blogueur canadien Cory Doctorow et la chercheuse en technologie américaine Alex Rosenblat. Un autre temps fort constitue la présentation en exclusivité du projet de réalité virtuelle « Notre ville 2049 » en Allemagne de la Hessischer Rundfunk et de l’Institut Frauenhofer IAO.

Le ministère fédéral des Affaires étrangères soutient des activités internationales en coopération avec le ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement. « Car qu’il s’agisse du numérique, de conception ou d’autres domaines des industries créatives : l’innovation et la scène internationale se conditionnent mutuellement, et nous avons plus que jamais besoin de la liberté de la créativité et des créateurs pour avoir une société ouverte et innovante », a expliqué le directeur général de la culture et de la communication au ministère fédéral des Affaires étrangères, Andreas Görgen, qui participe à la conférence.

Plus d’informations sont disponibles sur ce lien (en anglais)

Retour en haut de page