Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Un précieux allié des enfants soldats

Il est l’auteur d’une initiative d’aide aux enfants soldats : Roméo Dallaire

Il est l’auteur d’une initiative d’aide aux enfants soldats : Roméo Dallaire, © The Canadian Press

21.01.2019 - Article

Témoin du génocide alors qu’il était commandant des Nations Unies au Rwanda, Roméo Dallaire lutte aujourd’hui contre l’utilisation des enfants soldats. Comment l’Allemagne soutient l’initiative Roméo Dallaire.

La guerre au Rwanda est finie depuis longtemps. Pourtant, depuis sa mission en 1994, le lieutenant général canadien Roméo Dallaire est sans cesse tourmenté par ses souvenirs. En tant que commandant en chef de la Mission des Nations Unies pour l’assistance au Rwanda (MINUAR), il a été témoin de crimes horribles : près d’un million de personnes ont été assassinées en quelques jours lors d’un génocide. Les instigateurs ont également eu recours à des enfants soldats.

Quand la plupart des autres sont partis, lui est resté

Après le retrait de la majeure partie des forces des Nations Unies, Roméo Dallaire est resté au Rwanda avec quelques soldats. Grâce à son engagement infatigable, il est parvenu avec sa petite troupe, dans une mesure restreinte, à créer des zones de sécurité et à sauver des vies humaines. Mais son action s’est poursuivie après sa mission : il a créé la Roméo Dallaire Child Soldiers Initiative qui œuvre pour empêcher que des enfants ne soient recrutés et utilisés de force comme enfants soldats.

Intervenir en amont du recrutement des enfants

Des séquelles pour toute la vie : un enfant recruté de force en Ouganda
Des séquelles pour toute la vie : un enfant recruté de force en Ouganda© AFP

Le ministère fédéral des Affaires étrangères verse plus d’un million d’euros pour soutenir un projet de l’Initiative au Rwanda. L’objectif du projet : enseigner aux soldats et aux policiers de ce pays d’Afrique de l’Ouest, dans le cadre de formations spéciales, comment intervenir rapidement lors du recrutement forcé d’enfants dans un conflit. La formation doit apprendre par ailleurs aux forces de sécurité comment désarmer et protéger les enfants soldats.La protection et l’aide apportées aux enfants recrutés de force jouent un grand rôle dans le contexte de la consolidation de la paix après un conflit. Car si l’on ne parvient pas à offrir à ces enfants, souvent gravement traumatisés, de nouvelles perspectives au sein de la société, des conflits futurs sont programmés d’avance.

Des effets hors des frontières du Rwanda

Dans de nombreux pays d’Afrique, des soldats et policiers rwandais sont déployés au sein des casques bleus. C’est pourquoi sensibiliser les forces de sécurité rwandaises au traitement des enfants recrutés de force a des effets bien au-delà du pays. Les forces rwandaises pourraient devenir ainsi un modèle à suivre dans de nombreux conflits sur le continent africain.
L’Allemagne s’engage également en tant que membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies pour la protection spéciale des enfants. Dans cet organe, elle a rejoint un groupe de travail qui examine et essaie d’empêcher les graves violations des droits des enfants dans les conflits armés.

Retour en haut de page