Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Heiko Maas au sujet du soutien allemand aux pays du Sahel

Le Sahel compte parmi les régions les plus pauvres du monde

Le Sahel compte parmi les régions les plus pauvres du monde, © Florian Gaertner/Photothek.net

11.12.2018 - Article

Lors de la conférence de coordination des partenaires et bailleurs de fonds du G5 Sahel à Nouakchott les 6 et 7 décembre, l’Union européenne a annoncé de nouveaux moyens à hauteur de 125 millions d’euros pour les pays du Sahel.

Le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas a déclaré au sujet de la contribution allemande :

Le Sahel a besoin de notre aide ! Cette année, nous mettons à disposition 25 millions d’euros supplémentaires pour la coopération transfrontalière de nos partenaires sur place. Nous souhaitons contribuer à la stabilisation de la région dans le cadre du Fonds fiduciaire d’urgence de l’Union européenne pour l’Afrique. L’Allemagne est et reste un partenaire fiable et accompagne les pays du G5 Sahel sur leur chemin vers plus de sécurité, de stabilité et de développement.

Informations complémentaires :

Le Sahel compte parmi les régions les plus pauvres du monde et fait face à d’importantes difficultés socioéconomiques et à de grands problèmes de sécurité. Dans les espaces frontaliers notamment, où la présence de l’État est faible, les migrations irrégulières, la criminalité organisée, la contrebande et la traite des êtres humains sont à l’ordre du jour. Les groupes terroristes privilégient ces lieux comme zones de repli.
Depuis 2014, les pays du G5 Sahel (la Mauritanie, le Mali, le Niger, le Burkina Faso et le Tchad) déploient une politique commune pour affronter ces défis transfrontaliers. Leurs chefs d’État et de gouvernement se sont réunis à Nouakchott les 6 et 7 décembre pour discuter de la marche à suivre avec des partenaires internationaux. Le ministère fédéral des Affaires étrangères était représenté à cette occasion par son représentant spécial pour le Sahel, Walter von den Driesch.
Cette année, le ministère fédéral des Affaires étrangères alloue une enveloppe supplémentaire de 25 millions d’euros au programme d’urgence pour la stabilisation des espaces frontaliers du G5 Sahel. Ce programme est mis en œuvre via le Fonds fiduciaire d’urgence de l’Union européenne pour l’Afrique.
La contribution de l’Allemagne bénéficie au renforcement de la résilience et à l’amélioration des moyens de subsistance dans les régions frontalières rurales. À travers ces moyens supplémentaires, l’Allemagne appuie par ailleurs des initiatives locales en matière de prévention des conflits et de médiation visant à améliorer la cohésion sociale, ce qui vient également compléter et renforcer le soutien allemand au développement de la force conjointe G5 Sahel qui a pour mandat de lutter contre les réseaux terroristes et la criminalité organisée dans les régions frontalières.
Le ministère fédéral des Affaires étrangères participe ainsi à la réponse européenne aux besoins les plus urgents formulés par les dirigeants des pays du G5 Sahel.

Retour en haut de page