Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Résoudre les conflits pacifiquement

L’Allemagne veut élargir son rôle d’intermédiaire dans les conflits internationaux

L’Allemagne veut élargir son rôle d’intermédiaire dans les conflits internationaux, © dpa

21.09.2018 - Article

L’Allemagne veut élargir son rôle d’intermédiaire dans les conflits internationaux.

L’Allemagne au Conseil de sécurité de l’ONU

Reconnaître et désamorcer les conflits avant qu’ils ne s’enveniment, voici une des devises de la politique étrangère allemande. Lors de son discours devant l’Assemblée générale des Nations unies en mars 2018, le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Maas a plaidé pour une politique de sécurité basée sur la prévention des crises en misant sur :

  • la prévention plutôt que l’intervention
  • le dialogue plutôt que la confrontation
  • le désarmement plutôt que l’armement

Heiko Maas a ainsi donné les grandes lignes de l’engagement de l’Allemagne en tant que membre non-permanent au Conseil de sécurité de l’ONU pour les années 2019/2020.

L’histoire de l’Allemagne lui confère à une responsabilité particulière pour la paix.

Lignes directrices du gouvernement allemand en matière de prévention des crises

En 2017, le gouvernement allemand a rédigé de nouvelles lignes directrices pour la politique de l’Allemagne en matière de paix. La diplomatie, la police, l’armée et des experts civils agissent en étroite collaboration. Leur objectif commun consiste à résoudre les conflits et assurer aux populations une perspective à long terme. Les interventions militaires demeurent le dernier recours. Ces directives ont une particularité : elles s’inspirent en partie d’un large débat social qui a eu lieu sur l’engagement mondial de l’Allemagne, et qui sera poursuivi sur le blog PeaceLab (en anglais).

Directives « Empêcher les crises, maîtriser les conflits, favoriser la paix » (en allemand)

Ministère fédéral des Affaires étrangères : Prévention des crises (en francais)

Médiation de paix

Que ce soit en Ukraine, en Afghanistan ou dans les Balkans occidentaux, l’Allemagne « jouit dans le monde entier d’une réputation d’honnête médiateur et intermédiaire » souligne Almut Wieland-Karimi, directrice du Centre pour les missions internationales de paix (ZIF). De ce fait, la médiation est pour elle un important instrument de politique étrangère. Le ZIF, qui fait partie de l’Initiative Mediation Support Deutschland (IMSD), forme et fournit des médiateurs pour les missions de paix multilatérales.

Les femmes et la paix

L’égalité des sexes favorise la paix : au sein du Conseil de sécurité de l’ONU, l’Allemagne entend promouvoir la résolution 1325 de l’ONU « Les femmes, la paix et la sécurité ». Elle doit protéger les femmes contre la violence lors des conflits  et assurer leur participation équitable dans les négociations pour la paix. « Les femmes peuvent et doivent jouer un rôle actif – dans la prévention des conflits et lors des pourparlers pour la paix, dans la reconstruction et pour la réconciliation » a mis en avant le ministre des Affaires étrangères Heiko Maas lors de la rencontre du réseau de points focaux de l’ONU « Femmes, paix et sécurité », dont l’Allemagne assure la présidence en 2018.

Peace Building Fund

En 2017, l’Allemagne a alloué quelque 26 millions de dollars au Peace Building Fund et est actuellement le second donateur pour ce fonds avec lequel l’ONU finance plus de 120 projets dans 25 pays.

© www.deutschland.de
Révisé par l’Ambassade d’Allemagne

Retour en haut de page