Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Conférence sur le déminage humanitaire au ministère fédéral des Affaires étrangères

Deux démineurs de l’organisation AFRILAM en République démocratique du Congo

Deux démineurs de l’organisation AFRILAM en République démocratique du Congo, © Handicap International

19.09.2018 - Article

La nouvelle stratégie 2019-2021 du ministère pour le déminage humanitaire est au cœur de la conférence organisée le 18 septembre à Berlin.

Les mines terrestres, les armes à sous-munitions et les pièges explosifs font chaque année des milliers de victimes dans le monde. Au cours des dernières années, la demande de déminage et de neutralisation d’autres restes explosifs de guerre a fortement augmenté dans le monde, en raison notamment de l’utilisation massive d’engins explosifs improvisés par l’organisation dite État islamique (EIIL) en Syrie et en Iraq. Ces armes sont souvent utilisées de manière ciblée contre la population civile. Elles mettent leur vie et leur intégrité corporelle en danger, empêchent un retour sûr des personnes déplacées et des réfugiés et entravent l’accès à l’aide humanitaire et aux mesures de stabilisation.

Les mines terrestres, les armes à sous-munitions et les pièges explosifs font chaque année des milliers de victimes dans le monde
Les mines terrestres, les armes à sous-munitions et les pièges explosifs font chaque année des milliers de victimes dans le monde© Mines Advisory Group

Créer un monde sans mines et sans restes explosifs de guerre, c’est la devise de la conférence sur le déminage humanitaire organisée le 18 septembre à Berlin. Des organisations partenaires du ministère fédéral des Affaires étrangères et spécialisées dans le déminage humanitaire sont invitées pour débattre de la nouvelle « Stratégie du ministère fédéral des Affaires étrangères pour le déminage humanitaire et la neutralisation des explosifs et munitions dans le cadre de l’aide humanitaire du gouvernement fédéral pour 2019-2021 ».

Agnès Marcaillou, directrice du Service de la lutte antimines de l’ONU (UNMAS), a répondu à l’invitation de Rüder König, directeur général de la prévention des crises, de la stabilisation, de la consolidation de la paix après les conflits et de l’aide humanitaire au ministère fédéral des Affaires étrangères, pour être la principale intervenante. En 2017, le gouvernement fédéral a été le premier bailleur de fonds de l’UNMAS. Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et d’autres organisations non gouvernementales et institutions à l’expertise reconnue sont attendus, comme le Centre International de Déminage Humanitaire Genève (GICHD) et la Campagne internationale pour interdire les mines (ICBL).

Un aspect important du soutien de l’Allemagne : l’aide aux personnes victimes des mines et d’autres engins explosifs. Ici, en Iraq
Un aspect important du soutien de l’Allemagne : l’aide aux personnes victimes des mines et d’autres engins explosifs. Ici, en Iraq© Internationales Komitee vom Roten Kreuz (IKRK)

L’Allemagne s’engage dans le monde entier pour l’interdiction des mines antipersonnel et des armes à sous-munitions. Depuis plus de 25 ans, le gouvernement allemand soutient des actions de déminage humanitaire et compte parmi les principaux bailleurs de fonds : en 2017, l’Allemagne a financé des projets destinés à la sensibilisation des populations concernées, au déminage et à l’aide aux victimes à hauteur de 30 millions d’euros dans 13 pays et régions. L’Afghanistan et l’Ukraine faisaient partie des pays d’intervention prioritaire. 45 millions d’euros supplémentaires ont été débloqués, dans le cadre de mesures de stabilisation, pour des missions d’enlèvement de pièges explosifs et de développement des connaissances et des capacités, en particulier en Iraq. Le soutien de l’Allemagne doit permettre aux États concernés de respecter leurs obligations internationales issues de la Convention d’Ottawa sur l’interdiction des mines antipersonnel, de la Convention d’Oslo sur les armes à sous-munitions et de la Convention des Nations Unies sur certaines armes classiques.

Retour en haut de page