Willkommen auf den Seiten des Auswärtigen Amts

Le ministère fédéral des Affaires étrangères sur la situation au Mali

Vue sur Bamako, capitale du Mali

Vue sur Bamako, capitale du Mali, © BELGA

06.06.2018 - Article

Une porte-parole du ministère fédéral des Affaires étrangères a déclaré aujourd’hui (5 juin) à propos de la situation au Mali :

Les nouvelles qui nous parviennent de Bamako au sujet de la violente répression d’une manifestation organisée par l’opposition le week-end dernier sont inquiétantes.
La liberté de réunion et le respect de la liberté d’expression doivent être garantis. Nous appelons toutes les parties – gouvernement, opposition et société civile – à assurer la tenue d’un scrutin présidentiel transparent, juste et paisible en juillet et août. Les élections constituent une étape décisive pour le Mali et pour la poursuite de la mise en œuvre du traité de paix.

Contexte :

L’élection présidentielle malienne se déroulera en deux tours, respectivement le 29 juillet et le 12 août. C’est la première fois depuis la conclusion du traité de paix en 2015 que le gouvernement se soumet au vote des Maliens.

Le 2 juin, l’opposition avait appelé à une manifestation à Bamako. Interdite par le gouvernement en vertu de l’état d’urgence toujours en vigueur depuis 2015, celle-ci a été réprimée et dispersée par les forces de l’ordre. Une trentaine de personnes ont été blessées, dont un candidat de l’opposition et des parlementaires.

L’Allemagne s’engage activement au Mali dans le cadre de la mission de paix des Nations Unies MINUSMA, d’une mission militaire et d’une mission civile de formation et de conseil de l’Union européenne, ainsi que dans le domaine de la coopération au développement et pour des mesures de stabilisation et de renforcement des capacités.

Retour en haut de page