Willkommen auf den Seiten des Auswärtigen Amts

« Plus d’engagement pour un ordre international équitable »

Heiko Maas au G20 de Buenos Aires

Heiko Maas au G20 de Buenos Aires, © Thomas Imo/photothek.net

22.05.2018 - Article

Lors de la réunion des ministres des Affaires étrangères du G20 à Buenos Aires, en Argentine, le chef de la diplomatie allemande plaide en faveur de règles contraignantes pour l’ordre international et le commerce mondial.

Le ministre fédéral des Affaires étrangères, Heiko Maas, s’est prononcé à Buenos Aires en faveur du renforcement des Nations Unies et du maintien des règles du commerce international libre. « Nous devons nous mobiliser plus que jamais en faveur d’un ordre international équitable, juste et fondé sur des règles », a‑t‑il déclaré lundi. La conférence organisée dans la capitale de l’Argentine est axée sur les possibilités pour le groupe de pays de progresser vers un développement mondial équitable et durable. Les ministres des Affaires étrangères ont prévu par exemple de discuter d’une meilleure promotion des investissements dans les infrastructures des pays en développement et des moyens de garantir l’alimentation de la population mondiale en expansion. L’éducation et l’avenir du travail sont également au menu de la conférence.

 

Climat, migration et commerce : pourquoi le G20 est important

Heiko Maas en compagnie de son homologue saoudien Adel Al-Jubeir à Buenos Aires
Heiko Maas en compagnie de son homologue saoudien Adel Al-Jubeir à Buenos Aires© Thomas Imo/photothek.net

Pour l’Allemagne, il est clair qu’aucun pays ne peut à lui seul résoudre les problèmes tels que le changement climatique, les flux migratoires dans le monde ou les conflits commerciaux. Dans un univers interconnecté, la coopération et les échanges transfrontaliers sont plus importants que jamais. Il importe donc pour les Allemands que la communauté internationale s’accorde sur des règles contraignantes qui s’appliquent sans distinction à tous les pays. Des formats comme les réunions du G20 sont indispensables en ce sens. Car ils permettent aux chefs de gouvernement des quatre coins du monde réunis dans une même pièce de réfléchir aux solutions possibles aux problèmes planétaires.

Intégrer l’Afrique

Il ne suffit pas pour cela d’amener les représentants des grandes économies à discuter ensemble. L’Allemagne plaide pour que les pays africains soient eux aussi mieux intégrés dans le format du G20.

Le logo de la présidence argentine du G20
Le logo de la présidence argentine du G20© g20.org

En tant qu’hôte du dernier G20 à Hambourg, l’Allemagne a mis en place un partenariat du G20 avec l’Afrique et lancé une initiative pour des partenariats d’investissement avec des pays africains.

Pour un commerce mondial libre et équitable

Des échanges commerciaux libres et équitables constituent l’une des principales conditions à l’amélioration du bien‑être à l’échelle de la planète. C’est la raison pour laquelle l’Allemagne s’engage également dans le cadre du G20 pour empêcher le protectionnisme et faire appliquer les règles de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).


Retour en haut de page