Willkommen auf den Seiten des Auswärtigen Amts

Diplomatie dans une région en crise : l’Allemagne soutient le forum pour la stabilisation du lac Tchad au Nigéria

Les gouverneurs du Nigéria, du Niger, du Tchad et du Cameroun en compagnie du directeur régional pour l’Afrique du ministère fédéral des Affaires étrangères à Maiduguri © Ministère fédéral des Affaires étrangères/AA

Les gouverneurs du Nigéria, du Niger, du Tchad et du Cameroun en compagnie du directeur régional pour l’Afrique du ministère fédéral des Affaires étrangères à Maiduguri, © Ministère fédéral des Affaires étrangères/AA

09.05.2018 - Article

Terreur, famine et des millions de personnes déplacées : le bassin du lac Tchad compte parmi les foyers de crise les plus dangereux d’Afrique. Pour remédier aux causes de la crise, l’Allemagne mise sur la Diplomatie.

Située dans le nord-est du Nigéria, Maiduguri était considérée par le passé comme le dangereux fief du groupe terroriste islamiste Boko Haram. Pour la première fois depuis le début du conflit, la ville vient pourtant d’accueillir une conférence internationale. L’ambassadeur Georg Schmidt, directeur régional pour l’Afrique sub‑saharienne et le Sahel au ministère fédéral des Affaires étrangères, a ouvert le mardi 8 mai un forum financé par l’Allemagne et réunissant des gouverneurs du Cameroun, du Niger, du Nigéria et du Tchad.

Des facteurs de crise multiples

Un représentant de l’Ambassade d’Allemagne évalue la situation sur place © Ministère fédéral des Affaires étrangères/AA
Un représentant de l’Ambassade d’Allemagne évalue la situation sur place© Ministère fédéral des Affaires étrangères/AA

Cette région située au carrefour des quatre pays est le théâtre de l’une des plus grandes crises humanitaires en Afrique. Différents facteurs de crise se superposent dans cette partie de l’Afrique de l’Ouest en proie à la sécheresse, délimitée par le Sahara au nord et la savane au sud. Depuis huit ans, le groupe islamiste Boko Haram terrorise la population : plus de 30 000 personnes ont été tuées et deux millions d’hommes, de femmes et d’enfants ont été chassés de chez eux.

En unissant leurs forces, les armées des quatre pays ont certes réussi à faire perdre beaucoup de terrain aux terroristes, mais les habitants sont encore loin d’avoir retrouvé la tranquillité. Enlèvements et attentats-suicides restent à l’ordre du jour et la situation humanitaire est toujours critique.

La seule possibilité : lutter ensemble contre les causes de la crise

De concert avec ses partenaires internationaux, l’Allemagne soutient les habitants de cette région en crise depuis de nombreuses années à travers l’aide humanitaire. Cependant, la situation ne pourra s’améliorer sur le long terme que si les quatre pays riverains du lac Tchad conjuguent leurs efforts pour combattre les causes de la crise. C’est pourquoi l’Allemagne et d’autres partenaires internationaux ont créé ensemble le « groupe consultatif d’Oslo pour la prévention et la stabilisation de la région du lac Tchad ».

Élaborer des stratégies visant à stabiliser la région

Un camp de réfugiés près de Maiduguri © UNICEF
Un camp de réfugiés près de Maiduguri© UNICEF

La réunion des gouverneurs organisée à Maiduguri constitue une étape importante pour améliorer la coopération des pays voisins. Avec ses partenaires internationaux, l’Allemagne conseille et soutient les décideurs locaux afin qu’ils puissent désormais mener une lutte encore plus efficace contre la crise et élaborer des stratégies visant à stabiliser la région. En se tenant à Maiduguri, la conférence émet un signal important. Certes, la ville est encore en grande partie détruite mais le retour progressif des habitants à un quotidien pacifique montre qu’un avenir meilleur est possible dans la région.

Retour en haut de page