Willkommen auf den Seiten des Auswärtigen Amts

Poursuite du soutien aux missions des Nations unies

08.11.2016 - Communiqué de presse

La Bundeswehr continuera de participer jusque fin 2017 à deux missions des Nations unies, au Soudan et au Soudan du Sud. Telle est la décision prise en conseil des ministres.

Les opérations doivent apporter la paix, la stabilité et la sécurité dans la région. Cette décision requiert encore l'approbation du Bundestag.

La Bundeswehr maintiendra vraisemblablement jusqu'au 31 décembre 2017 sa participation aux missions des Nations unies au Soudan (MINUAD--Opération hybride de l'Union africaine et des Nations unies au Darfour) et au Soudan du Sud (MINUSS--Mission des Nations unies au Soudan du Sud).

Les deux mandats prévoient chacun le déploiement de jusqu'à 50 soldats © Bundeswehr/Rott
Les deux mandats prévoient chacun le déploiement de jusqu'à 50 soldats © Bundeswehr/Rott© Bundeswehr/Rott

Les mandats prévoient le déploiement de jusqu'à 50 soldats pour chacune des missions. Actuellement, quatre soldats allemands sont déployés au quartier général de la MINUAD à El Fashir, au Soudan, tandis que 16 soldats allemands soutiennent la MINUSS au Soudan du Sud.


Coexistence pacifique des deux États

Le gouvernement fédéral s'engage depuis longtemps en faveur d'un règlement durable du conflit et d'une consolidation de la paix au Soudan du Sud et dans la région, notamment dans le cadre de la Politique étrangère et de sécurité commune (PESC) et des efforts politiques de l'Union africaine et de l'ONU. L'objectif est de résoudre les questions litigieuses qui subsistent entre le Soudan et le Soudan du Sud afin de parvenir à une coexistence pacifique entre les deux États.


Soulager la détresse humanitaire au Soudan du Sud

Cinq ans après son accession à l'indépendance, le Soudan du Sud demeure confronté à des défis majeurs. De violents affrontements ont débuté en décembre 2013. Depuis, la situation sécuritaire s’est fortement détériorée dans certaines régions du pays. Les combats ont mené à une situation d'urgence humanitaire et ont encore aggravé la crise économique au Soudan du Sud.

Environ 4,8 millions de personnes dépendent de l'aide alimentaire, et quelque 1,6 million de personnes ont été déplacées à l'intérieur du pays. Près de 200 000 déplacés internes ont trouvé refuge dans les seuls établissements de la MINUSS.

Après plus de 20 mois de guerre civile, les parties au conflit ont signé en août 2015 un accord de paix qui avait été présenté par l'organisation régionale IGAD (Autorité intergouvernementale pour le développement). Cet accord est loin d'avoir été mis en œuvre intégralement.

Au cours des deux dernières années, le gouvernement fédéral a apporté un soutien financier de plus de 35 millions d'euros à des mesures d'aide humanitaire visant à alléger la souffrance des réfugiés et déplacés internes.
Depuis le début de la guerre civile, quelque 84 millions d'euros ont été débloqués afin de venir en aide aux personnes touchées par le conflit. Certaines de ces aides ont été fournies dans le cadre de l'initiative spéciale « Lutter contre les causes de migration - réintégrer les réfugiés » (Fluchtursachen bekämpfen - Flüchtlinge reintegrieren) du ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement.

Résolution politique du conflit au Darfour

La situation au Darfour reste tendue et instable. Des affrontements armés opposant le gouvernement, les rebelles et des groupes ethniques ont lieu régulièrement. Au printemps 2016, des combats régionaux ont conduit à une nouvelle vague de déplacés internes.

Malgré l'accord de paix de Doha de 2011, il n'a toujours pas été possible d’instaurer la paix dans la région. Élément stabilisateur indispensable, la MINUAD s’efforce d’améliorer la situation sécuritaire au Darfour.
Lors de la conférence pour la reconstruction du Darfour, qui s'est tenue le 7 avril 2013 à Doha, l'Allemagne s'est engagée à verser 16 millions d'euros en aides. Depuis fin 2015, ces fonds servent à financer un projet dans le domaine de la formation professionnelle.

Assise de droit international

Le Conseil de sécurité des Nations unies a adopté le 8 juillet 2011, sous présidence allemande, la résolution 1996 (2011) sur la mise en place de la Mission des Nations unies au Soudan du Sud (MINUSS). Le 12 août, il en a prolongé le mandat jusqu'au 15 décembre 2016. Le 31 juillet 2007, le Conseil de sécurité adoptait la résolution 1769 (2007) établissant la MINUAD. Le 29 juin 2016, le mandat de la MINUAD a été prolongé de douze mois, jusqu'au 30 juin 2017.


Contenus associés

Retour en haut de page