Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Le processus de réconciliation rwandais fait figure de modèle

06.09.2016 - Communiqué de presse

Au mois d’août, Gerd Müller, ministre fédéral de la Coopération économique et du Développement, a visité le mémorial dédié aux victimes du génocide perpétré au Rwanda il y a 22 ans. À cette occasion, le ministre a rendu hommage au pays et à l’impressionnant bilan de son processus de réconciliation.

Dépôt d'une couronne au Mémorial dédié aux victimes du génocide à Kigali
Dépôt d'une couronne au Mémorial dédié aux victimes du génocide à Kigali : l'Évêque John Rucyahana, président de la Commission nationale pour l'unité nationale et la réconciliation, le ministre fédéral de la Coopération économique et du développement Gerd Müller et l'ambassadeur d'Allemagne Peter Fahrenholtz © Ute Grabowsky/ photothek.net© Ute Grabowsky/ photothek.net

« Ce que le Rwanda est parvenu à faire ces dernières années constitue un miracle en matière de consolidation de la paix », a déclaré Gerd Müller. « Ce processus de réconciliation pourrait faire figure de modèle pour mettre un terme à d’autres conflits meurtriers et bâtir un avenir sûr pour les peuples. La paix et le dialogue sont les fondements de la reconstruction d’un pays. Le Rwanda a brillamment relevé le défi. »

Le ministre fédéral de la Coopération économique et du développement Gerd Müller avec des journalistes et entrepreneurs au marché couvert de Kigali © Ute Grabowsky/ photothek.net
Le ministre fédéral de la Coopération économique et du développement Gerd Müller avec des journalistes et entrepreneurs au marché couvert de Kigali © Ute Grabowsky/ photothek.net© Ute Grabowsky/ photothek.net

L’Allemagne entend consolider sa coopération avec le Rwanda, pays en pleine croissance économique. Un projet consiste ainsi à créer sur place un centre germano-africain de numérisation. Cette structure aura pour mission de favoriser la création de réseaux entre les start-up allemandes et africaines, et de devenir une interface pour les entreprises. En outre, les deux pays souhaitent renforcer leur collaboration fructueuse dans le domaine de l’apprentissage et de la formation professionnelle.

Gerd Müller et le ministre de l'Éducation ruandais Dr. Papias Malimba Musafiri visitent le projet Integrated Poitechnical Reginal Center IPRC à Kigali © Ute Grabowsky/Photothek
Gerd Müller et le ministre de l'Éducation ruandais Dr. Papias Malimba Musafiri visitent le projet « Integrated Poitechnical Reginal Center IPRC » à Kigali © Ute Grabowsky/Photothek© Ute Grabowsky/Photothek
« Le Rwanda est tout à fait propice à l’investissement privé, y compris pour l’Allemagne », a affirmé Gerd Müller. « Ensemble, nous nous efforcerons ces prochaines années de nouer des partenariats efficaces dans le domaine de la technologie et de l’innovation, et d’inciter les entreprises allemandes à se développer au Rwanda. Fort de ses progrès remarquables en matière de développement, ce pays offre un environnement adéquat. »

Le projet Integrated Poitechnical Reginal Center IPRC à Kigali © Ute Grabowsky/ photothek.net
Le projet « Integrated Poitechnical Reginal Center IPRC » à Kigali © Ute Grabowsky/ photothek.net© Ute Grabowsky / Photothek.net

Le Rwanda a mis en place des structures administratives opérantes et combat résolument la corruption avec son Office de l’Auditeur général des finances publiques. D’immenses progrès se font jour à cet égard dans le cadre de la coopération germano-rwandaise. Les statistiques migratoires sont également encourageantes : il n’y a guère plus d’immigration clandestine du Rwanda vers l’Europe.

Le ministre fédéral parle aux migrants en transit des dangers d'une migration clandestine lors de son déplacement au IOM (International Center for Migration Welcome Center) à Agadez, au Niger © Ute Grabowsky/ photothek.net
Le ministre fédéral parle aux migrants en transit des dangers d'une migration clandestine lors de son déplacement au IOM (International Center for Migration Welcome Center) à Agadez, au Niger © Ute Grabowsky/ photothek.net© Ute Grabowsky/ photothek.net

Avant sa visite en Afrique de l’Est, Gerd Müller s’était rendu au Niger pour se rendre compte sur place de la situation de cet État, le plus pauvre d’Afrique. Sa visite a porté plus particulièrement sur les difficultés du Niger, principal pays de transit pour les migrants venus d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique centrale. Près de 150 000 personnes passent chaque année par la ville d’Agadez, dans le désert, avant de traverser le Sahara pour atteindre la Libye, dans l’espoir de franchir la Méditerranée pour se rendre en Europe. L’Allemagne va épauler davantage le Niger face à ce défi de taille. Elle soutiendra notamment les communautés d’accueil situées le long des axes migratoires, en particulier les Touareg d’Agadez, tout en contribuant à développer des programmes de rapatriement.

Source : ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement
Traduction : CIDAL


Contenus associés

Retour en haut de page