Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Le ministère fédéral des Affaires étrangères salue la signature de la « feuille de route » par l’opposition soudanaise

10.08.2016 - Communiqué de presse

Le ministère fédéral des Affaires étrangères se félicite de ce que des représentants de plusieurs partis d’opposition et groupes de rebelles soudanais aient également signé le 9 août, à Addis-Abeba, la feuille de route.

Une porte-parole du ministère fédéral des Affaires étrangères a déclaré hier (9 août) :

  • Nous saluons le fait que des représentants de plusieurs partis d’opposition et groupes de rebelles soudanais aient également signé, hier à Addis-Abeba, la feuille de route dans laquelle le gouvernement et l’opposition soudanais s’accordent sur un calendrier du processus de paix. Cet accord constitue une étape importante pour mettre un terme aux hostilités et parvenir à une réconciliation durable.

    Les deux parties doivent maintenant veiller rapidement à ce que les armes se taisent enfin et à ce que les populations des zones affectées aient accès à l’aide humanitaire. Il est bon que le gouvernement et l’opposition armée engagent dès aujourd’hui des négociations directes.

Contexte : Depuis 2012, l’Union africaine assure, sous la conduite de Thabo Mbeki, la médiation dans les conflits inter soudanais au Darfour, au Nil Bleu et au Kordofan méridional. En mars 2016, Thabo Mbeki avait proposé une feuille de route établissant un calendrier pour la poursuite des négociations de paix. Dans un premier temps, seul le gouvernement avait signé cette feuille de route ; l’opposition s’y refusait jusqu’ici. La signature hier par des dirigeants de l’opposition ouvre la voie à des négociations de paix directes.

Celles‑ci débutent aujourd’hui à Addis-Abeba entre le gouvernement et les rebelles armés, leur objectif étant d’établir un cessez‑le‑feu et de permettre l’accès humanitaire aux zones de combat au Darfour, au Nil Bleu et au Kordofan méridional. L’Allemagne soutient le processus de médiation dirigé sur place par l’Union africaine.

Le gouvernement fédéral contribue activement depuis 2012 au processus de médiation et le travail de Thabo Mbeki. La signature de la feuille de route représente une percée sur la voie du règlement de ces conflits. De concert avec la Norvège, le Royaume-Uni, les États-Unis et l’Union européenne, l’Allemagne salue cet accord : www.khartum.diplo.de

Berlin poursuivra le dialogue avec le gouvernement et l’opposition soudanais en vue d’accompagner le processus de paix et de déboucher sur une réconciliation durable. Le ministère fédéral des Affaires étrangères a mandaté la Fondation Berghof (Berghof Foundation) et la SWP (Stiftung Wissenschaft und Politik – Institut allemand pour la politique et la sécurité internationales) pour appuyer la médiation pour la paix au Soudan. L’Allemagne participe par ailleurs à la MINUAD, la mission conjointe des Nations Unies et de l’Union africaine au Darfour.

Contenus associés

Retour en haut de page