Willkommen auf den Seiten des Auswärtigen Amts

Nouveau programme d’échanges pour les jeunes Allemands et Africains

12.07.2016 - Communiqué de presse

Le 30 juin 2016, Gerd Müller, ministre fédéral de la Coopération économique et du Développement, a présenté un nouveau programme destiné aux jeunes Allemands et Africains.

Coup d'envoi de l'initiative : Gerd Müller, ministre fédéral de la Coopération économique et du Développement, Martial De-Paul Ikounga, commissaire à l’UA, et Hannelore Kraft, ministre-présidente de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie © BMZ
Coup d'envoi de l'initiative : Gerd Müller, ministre fédéral de la Coopération économique et du Développement, Martial De-Paul Ikounga, commissaire à l’UA, et Hannelore Kraft, ministre-présidente de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie© Ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement (BMZ)

L’Initiative germano-africaine pour la jeunesse (DAJ) donnera lieu à des échanges dans les deux sens, sur le modèle de l’Office franco-allemand pour la jeunesse (OFAJ).

En concertation avec l’Union africaine (UA), le ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement (BMZ) a choisi trois pays pilotes : l’Afrique du Sud, le Bénin et la Tanzanie. Gerd Müller et Martial De-Paul Ikounga, commissaire à l’UA, ont donné le coup d’envoi de l’initiative devant plus de mille invités africains et allemands à Bonn.

  • « Non seulement cette initiative germano-africaine favorisera la compréhension mutuelle entre les jeunes des deux continents, mais nous pourrons jeter des ponts concrets pour relever des défis allant de la protection du climat à l’éradication de la faim dans le monde », a déclaré Gerd Müller. « Nous devons œuvrer ensemble pour que la mondialisation soit juste et équitable, et que les jeunes d’Europe et d’Afrique reçoivent une éducation et une formation qui leur ouvrent des perspectives, ainsi que la possibilité de façonner leur avenir. »

Coup d'envoi à Bonn : Gerd Müller, ministre fédéral de la Coopération économique et du Développement, et Hannelore Kraft, ministre-présidente de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie, avec des jeunes © BMZ
Coup d'envoi à Bonn : Gerd Müller, ministre fédéral de la Coopération économique et du Développement, et Hannelore Kraft, ministre-présidente de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie, avec des jeunes © BMZ© Ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement (BMZ)

Jusqu’à présent, seuls les candidats individuels et les groupes scolaires pouvaient participer à un échange. Dans le cadre du DAJ, le BMZ coopèrera également avec d’autres groupes. Le ministère permettra aux organisations pour la jeunesse (scouts, clubs de sport, groupes de musique) de se rencontrer et de coopérer dans des domaines tels que le changement climatique, la pauvreté ou les représentations respectives de l’Allemagne et de l’Afrique. Par exemple, des clubs de football béninois pourront rencontrer des équipes allemandes. Le DAJ a conclu à cet effet un partenariat stratégique avec la Deutsche Sportjugend. Il pourrait ainsi toucher 90 000 associations sportives.

Coup d'envoi à Bonn : Gerd Müller, ministre fédéral de la Coopération économique et du Développement, et Hannelore Kraft, ministre-présidente de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie, sur le stand de Brot für die Welt (NdL : Pain pour le Monde) © BMZ
Coup d'envoi à Bonn : Gerd Müller, ministre fédéral de la Coopération économique et du Développement, et Hannelore Kraft, ministre-présidente de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie, sur le stand de "Brot für die Welt" (NdL : "Pain pour le Monde") © BMZ© Ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement (BMZ)

Les trois premières années, le BMZ testera le programme avec les pays pilotes, avant d’envisager de nouveaux partenariats. Les dispositifs existant avec d’autres États africains (par exemple le Ghana, l’Ouganda ou le Rwanda) seront maintenus. En trois ans, le nombre de participants devrait augmenter environ d’un tiers. Environ 2 000 jeunes Allemands et Africains s’engagent déjà dans le cadre du Service volontaire et des programmes d’échanges subventionnés par le BMZ. Le DAJ devrait attirer 400 jeunes dès l’année prochaine. Les organisations intéressées peuvent d’ores et déjà déposer une demande auprès du BMZ.

Source : ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement
Traduction : CIDAL / MF


Contenus associés