Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

L’Innovation Accelerator du PAM : de nouvelles idées pour lutter contre la faim

12.07.2016 - Communiqué de presse

Le centre d’innovation a vocation à identifier et à promouvoir des moyens innovants pour lutter contre la faim. Le ministère fédéral des Affaires étrangères soutient ce projet à hauteur de deux millions d’euros.

795 millions de personnes ne mangent toujours pas à leur faim dans le monde. Ce chiffre a baissé de 200 millions par rapport aux années 90, mais il reste beaucoup à faire pour éradiquer la faim d’ici à 2030 comme le prévoient les objectifs de développement durable des Nations Unies. L’Innovation Accelerator que le Programme alimentaire mondial (PAM) a inauguré lundi 11 juillet à Munich vise à identifier et à promouvoir des solutions innovantes dans ce sens.

« Continuer d’innover »

Le ministre des Affaires étrangères Frank Walter Steinmeier à l’inauguration du Innovation Accelerator © Photothek / Imo
Le ministre des Affaires étrangères Frank Walter Steinmeier à l’inauguration du Innovation Accelerator © Photothek / Imo© Photothek / Imo

« Face à la plus grande crise mondiale de réfugiés depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, les besoins en aide humanitaire n’ont jamais été aussi importants », a déclaré le ministre des Affaires étrangères, Frank‑Walter Steinmeier, à l’occasion de l’inauguration du Innovation Accelerator. L’Allemagne est le deuxième contributeur international du PAM à qui elle a versé en 2016 la somme de 570 millions d’euros. « Mais l’aide d’urgence est loin de suffire. Il faut continuer d’innover pour que plus personne n’ait à souffrir de la faim sur notre planète », a poursuivi le ministre.

Un instrument issu du milieu des startup

L’Innovation Accelerator, issu du milieu des startup, a vocation à promouvoir le développement de projets innovants. Ce centre d’innovation à Munich rapprochera les experts du monde scientifique et les praticiens du secteur privé et de la société civile pour sélectionner et affiner des idées prometteuses, mettre au point des prototypes et rendre possible leurs applications. Toutes les propositions sont les bienvenues, que ce soit celles des agents humanitaires du PAM ou de personnes extérieures. À la fin de sa visite, le ministre a qualifié d’impressionnant cet exemple d’innovation.

  • « Le PAM permet de nourrir 2 000 femmes et enfants dans la ville syrienne de Homs. En l’espace de quatre mois seulement, les fonds nécessaires ont pu être réunis grâce à des dons privés, notamment de très petites sommes de 40 centimes d’euro, de la part des utilisateurs de l’application smartphone « Share the Meal ». On vient de me la montrer : en un clic, vous choisissez le montant que vous souhaitez donner et tout de suite vous savez où va votre argent. C’est un bon exemple d’innovation en matière de financement ainsi qu’en ce qui concerne la participation d’autres partenaires, y compris non étatiques. »

Impulser l’innovation avec Big Data

Le ministre des Affaires étrangères Frank Walter Steinmeier (2e de g. à dr.), le ministre bavarois Helmut Brunner, la directrice exécutive Ertharin Cousin et le ministre de l’Environnement Gerd Müller (2e de dr. à g.) © Photothek / Imo
Le ministre des Affaires étrangères Frank Walter Steinmeier (2e de g. à dr.), le ministre bavarois Helmut Brunner, la directrice exécutive Ertharin Cousin et le ministre de l’Environnement Gerd Müller (2e de dr. à g.) © Photothek / Imo© Photothek / Imo

« Nous avons besoin de liens plus étroits entre l’aide humanitaire, l’économie et la recherche. Le centre d’innovation va contribuer à développer de nouvelles technologies ou des modèles commerciaux en faveur des personnes en détresse », a affirmé M. Steinmeier lors de l’inauguration. Selon la directrice exécutive du PAM, Ertharin Cousin, l’analyse des mégadonnées (Big Data) peut impulser l’innovation. « Nous allons ainsi pouvoir changer la nature et la rapidité de notre aide », a‑t‑elle dit.

L’Innovation Accelerator est financé par le ministère fédéral des Affaires étrangères, le ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement et le ministère de l’Alimentation du Land de Bavière. La participation financière du ministère fédéral des Affaires étrangères, qui s’est élevée à 2 millions d’euros en 2016, permet à elle seule de soutenir le développement d’un maximum de 20 projets d’innovation dans le domaine des technologies de l’information et de la logistique.

Le PAM est la plus grande organisation mondiale en matière d’aide alimentaire et l’un des partenaires internationaux les plus importants de l’Allemagne pour l’assistance humanitaire.

À lire (en allemand) :

Discours du ministre fédéral des Affaires étrangères Frank‑Walter Steinmeier lors de l’inauguration de l’Innovation Accelerator

Aide humanitaire allemande


Contenus associés

Retour en haut de page