Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Le football, allié de la politique d’aide au développement

31.05.2016 - Communiqué de presse

Fair-play, confiance en soi, autonomie : le sport aide les individus à développer des capacités qui peuvent être utiles aux pays en développement. Le ministre allemand de la Coopération économique et du Développement, Gerd Müller, a donc décidé de s’en faire un allié.

Le football peut soutenir l’aide au développement © Dpa/pa
Le football peut soutenir l’aide au développement © Dpa/pa© Dpa/pa

Il a signé hier un partenariat en ce sens avec le secrétaire général de la Fédération allemande de football (DFB), Friedrich Curtius.

« Le sport ouvre les cœurs. Le football, en particulier, suscite l’enthousiasme populaire partout dans le monde », a souligné M. Müller. Le promouvoir permet de toucher les jeunes, de leur « transmettre des valeurs » (fair-play, relations sans violence etc.), de faire qu’ils « prennent leur vie en main » et qu’ils « pensent formation, famille, amis, buts dans la vie ».

Perspectives pour les réfugiés

Le partenariat qui vient d’être signé permettra également d’ouvrir des perspectives aux réfugiés. L’un des projets, baptisé « Du sport pour les réfugiés », proposera des offres sportives ciblées aux réfugiés qui vivent en Afghanistan, en Jordanie, au Kenya, en Colombie, en Irak et dans les Territoires palestiniens.

Gerd Müller, ministre allemand de la Coopération économique et du Développement © Dpa/pa
Gerd Müller, ministre allemand de la Coopération économique et du Développement © Dpa/pa© Dpa/pa

Le sport « permet aux habitants des camps de réfugiés d’oublier pour un temps leurs souffrances. Il les aide à digérer ce qu’ils vivent », a souligné M. Müller. Souvent, il est aussi un facteur d’intégration.

Le DFB et le ministère allemand de la Coopération économique et du Développement n’en sont toutefois pas à leur première initiative. En Namibie, ils ont déjà créé des lieux protégés de sport et d’études pour les jeunes filles. Les experts de la DFB ne leur ont pas seulement appris à jouer au football. Ils leur ont également parlé de confiance en soi, de santé et de prévention du VIH/sida.

Le DFB est également partenaire de l’initiative « Plus de place pour le sport – 1000 chances pour l’Afrique ». Lancée en 2014 par le ministère de la Coopération économique et du Développement, celle-ci a permis de créer et d’équiper des terrains de sport dans plusieurs pays d’Afrique.


A.L.

Plus d’informations :

Ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement (en allemand)

Contenus associés

Retour en haut de page