Willkommen auf den Seiten des Auswärtigen Amts

« Noir rouge et or », une websérie sur les Noirs d’Allemagne

08.03.2016 - Communiqué de presse

Dans leur websérie « Noir rouge et or »(« Schwarz Rot Gold »), Jermain et Laurel Raffington proposent des portraits d’hommes et de femmes de couleur qui ont réussi et racontent leur quotidien d’Allemands à la peau noire.

L’idée de « Noir rouge et or » est née de l’expérience personnelle de Jermain. Noir ayant grandi en Allemagne, il a souvent dû se battre pour être vu comme un Allemand. En lançant cette websérie, Jermain et sa femme Laurel ont voulu contribuer à l’éducation contre le racisme, véhiculer une image positive des Allemands de couleur et ouvrir le dialogue sur ce qui fait l’identité allemande.

Quelles réactions avez-vous rencontrées depuis le lancement de votre projet ?

Capture d'écran d'images du clip vidéo Noir rouge or sur le site schwarzrotgold.tv © CIDAL/schwarzrotgold.tv
Capture d'écran d'images du clip vidéo "Noir rouge or" sur le site schwarzrotgold.tv © CIDAL/schwarzrotgold.tv© CIDAL/schwarzrotgold.tv

Les réactions à « Noir rouge et or » ont été extrêmement positives. Nous avons reçu de nombreux messages de Noirs allemands exprimant leur joie qu’un tel projet ait enfin vu le jour et nous disant à quel point cela les touchait et les motivait. Nous avions un peu peur d’être la cible d’attaques racistes, mais ça n’a pas été le cas.


Comment avez-vous choisi les personnes dont vous avez fait le portrait ? Ont-elles été faciles à convaincre ?

Nous avons cherché des personnes ayant un rôle à contre-courant des stéréotypes entretenus envers les Noirs allemands. Tous se sont montrés très enthousiastes à l’idée de présenter leur point de vue, si souvent sous-représenté dans les médias allemands. On parle peut-être des Noirs d’Allemagne, mais on ne les entend que rarement.


Observez-vous des changements pour les Noirs dans la société allemande ? La situation actuelle avec les réfugiés change-t-elle quelque chose ?

Les changements dans une société sont généralement lents et difficiles à percevoir. Quand nous préparions notre série « Noir, rouge et or », nous avons dû convaincre un grand nombre de Blancs que l’Allemagne souffrait d’un problème de racisme. Et puis Pegida a commencé à organiser des manifestations, des foyers de réfugiés ont été incendiés et nous n’avons plus eu besoin de convaincre les gens.

Capture d'écran d'images du clip vidéo Noir rouge or sur le site schwarzrotgold.tv © CIDAL/schwarzrotgold.tv
Capture d'écran d'images du clip vidéo "Noir rouge or" sur le site schwarzrotgold.tv © CIDAL/schwarzrotgold.tv© CIDAL/schwarzrotgold.tv
Pourtant, beaucoup ne comprennent toujours pas que le racisme n’est pas simplement le fait d’individus extrémistes, mais qu’il est présent à tous les niveaux dans notre culture et notre société. Les réactions hostiles à l’arrivée massive de réfugiés font écho aux attitudes négatives plus discrètes auxquelles les gens de couleur sont confrontés depuis des décennies, des siècles. C’est le bon moment pour parler de la structure de la société allemande, de l’identité individuelle et de l’identité nationale afin d’apaiser des craintes infondées. L’histoire de l’Allemagne nous a appris quel danger représentent les attitudes racistes.

Quels conseils donneriez-vous à un Africain qui aurait l’intention de voyager ou de s’installer en Allemagne ?

Son expérience sera très différente selon les endroits où il ira en Allemagne. Dans certaines villes, il sera l’un des rares Noirs, une situation qu’une majorité des personnes interrogées dans nos portraits ont connue dans leur jeunesse. Il risque donc d’être souvent dévisagé. Selon certaines sources, les manifestations ouvertes de racisme seraient plus nombreuses à l’est du pays. Pour autant, il ne faut pas avoir peur de venir ou de vivre dans la plupart des régions du pays. Les grandes villes en particulier sont très ouvertes et s’efforcent de promouvoir la diversité. Voyez les protagonistes de notre série : ils sont heureux de vivre en Allemagne !

Source : Centre d’information sur l’Allemagne de Pretoria
Traduction : CIDAL

Contenus associés

Retour en haut de page