Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Un élan pour la musique africaine

24.03.2017 - Communiqué de presse

Le ministère allemand des Affaires étrangères a débloqué 500 000 euros pour soutenir le projet de développement de compétences « Music In Africa Connects » en 2017 et 2018.


Cette plateforme bilingue (français-anglais) encourage la collaboration entre les artistes à l’échelon international, présente la musique africaine à l’étranger et propose des séminaires, des ateliers ainsi que d’autres événements musicaux.

Cette plateforme bilingue (français-anglais) encourage la collaboration entre les artistes, présente la musique africaine à l’étranger et propose des séminaires, des ateliers ainsi que d’autres événements musicaux © musicinafrica.net
Cette plateforme bilingue (français-anglais) encourage la collaboration entre les artistes, présente la musique africaine à l’étranger et propose des séminaires, des ateliers ainsi que d’autres événements musicaux © musicinafrica.net© musicinafrica.net

Lancé en 2014 par la Fondation Music In Africa, le portail éponyme (www.musicinafrica.net) bénéficie également de l’aide de la Fondation Siemens et du Goethe-Institut de Johannesburg. Il vise au premier chef à favoriser la création de réseaux dans l’industrie musicale africaine et à mettre en évidence des perspectives professionnelles dans le domaine culturel.

Par ailleurs, cette plateforme bilingue (français-anglais) encourage la collaboration entre les artistes à l’échelon international, présente la musique africaine à l’étranger et propose des séminaires, des ateliers ainsi que d’autres événements musicaux.

Les utilisateurs peuvent entre autres approfondir leurs connaissances de la musique africaine, promouvoir leur travail et accéder à des outils destinés aux professionnels de la musique.

Zones de conflit

D’ici 2022, « Music In Africa » devrait s’étendre à l’ensemble du continent africain. L’Allemagne subventionne l’élargissement du volet « Music In Africa Connects ». Ce projet tripartite se concentre sur différents foyers de conflit tels que le Mali, le Niger, le Nigéria, la Somalie, le Soudan, le Soudan du Sud et le Tchad.

La première étape consiste à dresser un état des lieux des milieux musicaux sur place. Par la suite, il s’agira de former et d’intégrer à des réseaux les musiciens d’au moins quatre pays situés dans ces zones.

Par son action, l’Allemagne contribue à la mise en place de structures durables regroupant de nombreux acteurs locaux et internationaux, et donc au dynamisme du secteur musical en Afrique.

Plus d’informations :

http://www.musicinafrica.net

Contenus associés

Retour en haut de page