Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Création du « Prix Henrike Grohs » pour les artistes africains

23.03.2017 - Communiqué de presse

Le Goethe-Institut et la famille Grohs ont annoncé le lancement d’un prix en mémoire d’Henrike Grohs, décédée le 13 mars 2016 lors d’une attaque terroriste perpétrée en Côte d’Ivoire.

Henrike Grohs, ancienne directrice du Goethe-Institut d'Abidjan, décédée le 13 mars 2016 lors d’une attaque terroriste © Goethe-Institut Abidjan
Henrike Grohs, ancienne directrice du Goethe-Institut d'Abidjan, décédée le 13 mars 2016 lors d’une attaque terroriste © Goethe-Institut Abidjan© Goethe-Institut Abidjan
Ce prix rend hommage aux réalisations d’Henrike Grohs, qui dirigeait le Goethe-Institut d’Abidjan au moment de sa disparition. Cette initiative a pour objectif de poursuivre son travail auprès des artistes africains et d’encourager le dialogue international.

« Henrike Grohs était convaincue du pouvoir fédérateur de la culture. Dans le cadre de son travail au Goethe-Institut, elle s’est attachée à faire reconnaître la contribution des artistes africains dans leurs communautés, pour le continent et le monde. C’est cette contribution que nous souhaitons mettre en avant en récompensant des artistes africains particulièrement brillants », a déclaré Johannes Ebert, secrétaire général du Goethe-Institut.

Doté de 20 000 euros, cette distinction sera décernée une fois par an à un ou plusieurs artistes dans le domaine des arts visuels, de la danse, du théâtre, de la musique ou du film et sera également ouverte à ceux qui travaillent dans une démarche interdisciplinaire.

Les lauréats seront choisis par un jury composé de représentants de différents secteurs culturels en Afrique ainsi que d’un représentant du Goethe-Institut. Le prix s’adresse aux artistes de moins de 40 ans qui vivent et travaillent sur le continent africain. La qualité artistique sera le critère le plus important. D’autres éléments comme les partenariats, le partage des connaissances et l’engagement social seront également pris en compte. La somme sera remise à un artiste ou répartie entre plusieurs artistes. Le Goethe-Institut publiera prochainement les détails concernant le processus de nomination.

  • Henrike Grohs avait étudié l’ethnologie. Confondatrice du projet « Next – Intercultural Projects » à la Maison des Cultures du Monde à Berlin, elle en était restée la copropriétaire jusqu’en 2009. Entre 2002 et 2009, elle avait travaillé comme chef de projet du programme pédagogique de l’Orchestre philharmonique de Berlin. En 2009, elle avait été nommée conseillère chargée de la culture et du développement du Goethe-Institut en Afrique du Sud. Depuis 2013, elle dirigeait le Goethe-Institut d’Abidjan en Côte d’Ivoire. Elle est décédée le 13 mars 2016 lors d’une attaque terroriste en Côte d’Ivoire dans laquelle 14 personnes ont perdu la vie. Elle avait 51 ans.

Contenus associés

Retour en haut de page