Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Les brèves de la semaine (28 - 31 octobre 2019)

Le gouvernement allemand a adopté cette semaine les grandes lignes d’une stratégie pour développer la téléphonie mobile et supprimer les zones non couvertes par le réseau

Le gouvernement allemand a adopté cette semaine les grandes lignes d’une stratégie pour développer la téléphonie mobile et supprimer les zones non couvertes par le réseau, © dpa Themendienst

25.10.2019 - Article

Pour ne rien manquer de l'actualité en Allemagne.

Téléphonie mobile : Berlin s’attaque aux « zones blanches »

Le gouvernement allemand a adopté cette semaine les grandes lignes d’une stratégie pour la téléphonie mobile. Elle a pour objectif principal de combler au plus vite les « zones blanches » encore trop nombreuses en Allemagne, notamment en zone rurale. Ces quelque 5.000 territoires non couverts par les réseaux des opérateurs bénéficieront de subventions issues du Fonds pour les infrastructures numériques. Les bâtiments et terrains publics seront utilisés pour accélérer le déploiement des antennes. Cette stratégie, qui doit être adoptée courant novembre, doit permettre à l’Allemagne de rattraper son retard dans le déploiement de la téléphonie 4G et préparer le terrain au déploiement de la 5G. Plus d'informations (en allemand)

Angela Merkel et ses ministres en Inde

La chancelière s’est envolée ce jeudi avec plusieurs de ses ministres pour New Delhi (Inde) où se tiennent demain les 5èmes consultations intergouvernementales germano-indiennes. À l’ordre du jour : les relations commerciales, l’innovation, le numérique, les « villes intelligentes » (« smart cities »), les énergies renouvelables, les nouvelles mobilités, la politique étrangère et de sécurité et la signature de plusieurs accords bilatéraux. « Nous voulons consolider nos relations bilatérales, apprendre de l’Inde mais aussi placer nos propres innovations technologiques sur le sous-continent », a déclaré la chancelière. L’Allemagne est le premier partenaire commercial de l’Inde en Europe et son deuxième partenaire mondial sur le plan scientifique. Plus d'informations (en allemand)

Les rentrées fiscales épargnées par le ralentissement de la conjoncture

Selon la dernière estimation officielle, le fisc allemand devrait engranger cette année 796,4 milliards d’euros d’impôts, soit quatre milliards d’euros de plus que prévu. Ce chiffre devrait s’élever jusqu’à près de 935 milliards d’euros en 2024. Cela met l’Allemagne à l’abri de « surprises désagréables », a commenté le ministre allemand des Finances, Olaf Scholz. Selon lui, cet excédent pourra être utilisé au cours des prochaines années comme « matelas » de secours. Cependant, « les arbres ne montent pas au ciel ». Plus d'informations (en allemand)

L’emploi résiste au ralentissement de la conjoncture

L’Allemagne comptait en octobre 2,204 millions de chômeurs (4,8 % des actifs), a fait savoir aujourd’hui l’Agence fédérale pour l’emploi (BA). C’est à peine plus que le plancher historique de novembre 2018 (2,186 millions de chômeurs). Le nombre d’actifs reste, de son côté, orienté à la hausse (+ 340.000 sur un an). Le creux conjoncturel effleure toutefois le marché du travail allemand : pour la première fois depuis six ans, le nombre de demandeurs d’emploi est resté stable sur un an au lieu de diminuer. Les embauches de personnels soignants et d’aides à domicile ne compensent pas tout à fait les licenciements dans les industries orientées vers l’export comme l’automobile et la construction mécanique, note la BA. Les pertes d’emploi se concentrent toutefois sur la Bavière et la Bade-Wurtemberg, deux régions du sud de l’Allemagne en situation de plein emploi. Plus d'informations (en allemand)

Le Congrès juif mondial distingue Angela Merkel

La chancelière allemande a reçu lundi à Munich le Prix Theordor-Herzl du Congrès juif mondial (WJC). Il récompense son engagement en faveur de la renaissance de la vie juive en Allemagne et sa défense de la sécurité d’Israël (qu’elle avait qualifiée de responsabilité historique de l’Allemagne, appartenant à sa « raison d’État », lors d’un discours en 2008 devant la Knesset). Deux semaines après l’agression antisémite de Halle, ce prix constitue un « signe de confiance envers l’Allemagne », a souligné Angela Merkel. Il souligne l’importance d’y promouvoir l’épanouissement de la vie juive. 75 ans après l’Holocauste, les communautés juives d’Allemagne comptent à nouveau près de 100.000 membres. Plus d'informations (en allemand)

Cologne célèbre Rembrandt

Un maître, un virtuose, un génie ou même une star… 350 ans après sa mort, la popularité de Rembrandt (1606-1669) ne se dément pas. Pourquoi ? Parce que l’icône de la peinture baroque hollandaise excellait à révéler le mouvement intérieur de ses personnages ? Parce qu’ainsi, il parvient à nous saisir dans les profondeurs de l’âme ? C’est la thèse de la grande exposition « Inside Rembrandt » présentée à Cologne jusqu’au 1er mars 2020. Le musée Wallraf-Richartz y présente 63 chefs-d’œuvre du maître et de ses élèves. Parmi lesquels des toiles rares, telles que le « Savant dans son cabinet » qui n’avait plus quitté Prague depuis 70 ans. Plus d'informations (en allemand/ anglais)

Rédaction : A.L.

Retour en haut de page