Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Brèves de la semaine du 16 au 20 septembre 2019

Luisa Neubauer, surnommée la Greta Thunberg allemande. Une vaste mobilisation pour le climat est annoncée ce vendredi en Allemagne dans le cadre du mouvement Fridays for Future

Luisa Neubauer, surnommée la « Greta Thunberg » allemande. Une vaste mobilisation pour le climat est annoncée ce vendredi en Allemagne dans le cadre du mouvement « Fridays for Future », © dpa-Zentralbild

20.09.2019 - Article

Pour ne rien manquer de l'actualité en Allemagne.

Mobilisation pour le climat dans 500 villes allemandes

Des manifestations sont annoncées dans plus de 500 villes allemandes dans le cadre de la mobilisation mondiale pour le climat prévue ce vendredi à l’appel du mouvement « Fridays for future ». Les jeunes, fer de lance du mouvement, ne seront pas les seuls à battre le pavé. Plus de 200 organisations de tous horizons (associations de défense de l‘environnement et des droits de l‘homme, églises, organes de recherche, syndicats, mais aussi PME, grands groupes et même banques) ont appelé à manifester à leurs côtés. Il pourrait ainsi s‘agir de la plus vaste action de protestation jamais organisée dans les rues d’Allemagne. À la veille du sommet de l‘ONU sur le climat, les manifestants entendent réclamer des mesures beaucoup plus ambitieuses pour limiter le réchauffement global à 1,5°C comme le prévoit l’Accord de Paris. Ils souhaitent aussi faire pression sur le gouvernement allemand qui doit annoncer ce vendredi des mesures essentielles dans ce domaine.

Une journée franco-allemande à Verdun

Une journée franco-allemande se tient ce vendredi au Centre Mondial de la Paix, des libertés et des droits de l‘Homme, à Verdun. Elle célèbre à la fois le 25e anniversaire de l‘ouverture du Centre, le 30e anniversaire de la chute du mur de Berlin et le 35e anniversaire de la poignée de main entre le chancelier Helmut Kohl et le président Mitterrand, qui fut un puissant symbole de la réconciliation franco-allemande le 22 septembre 1984. Une table ronde et une cérémonie ouvertes au public se tiendront dans l‘après-midi avec la participation de Nikolaus Meyer-Landrut, ambassadeur d‘Allemagne en France, Hélène Carrere d‘Encausse, historienne et secrétaire perpétuelle de l‘Académie française, Hubert Vedrine, ancien ministre et conseiller diplomatique du président Mitterrand, Daniel Groscolas, ancien secrétaire général de l‘Office franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ) et Christophe Rosé de l‘Institut François Mitterrand.

Leipzig, futur centre de l’innovation « made in Germany »

Le gouvernement allemand a annoncé cette semaine le choix de Leipzig pour accueillir la future Agence allemande pour l’innovation de rupture. La ville de Saxe constitue « un site phare de l’innovation », très axé sur la recherche scientifique et doté d’un bon réseau de transports, a justifié le ministre allemand de l’Economie et de l’Energie, Peter Altmaier. Le choix s’est délibérément porté sur une ville de l’Est de l’Allemagne, a-t-il ajouté. Pour le futur directeur de l’institution, Rafael Laguna de la Vera, « il s’agit d’un signal politique, 30 ans après la chute du mur de Berlin ». La future agence devrait employer 35 à 50 personnes. Elle aura pour rôle d’aider les porteurs d’idées technologiques hautement innovantes « made in Germany » à développer de nouveaux produits et à s’imposer sur le marché. L’Allemagne emprunte ainsi « une voie totalement nouvelle en matière de politique de l’innovation », a souligné la ministre allemande de l’Education et de la Recherche, Anja Karliczek.

La violoniste Anne-Sophie Mutter, lauréate du Praemium Imperiale

La célèbre violiniste allemande Anne-Sophie Mutter s’est vu décerner cette semaine le Prix Praemium Imperiale dans la catégorie musique. Âgée de 56 ans, elle est depuis quatre décennies l’une des vedettes de la scène musicale classique. Enfant prodige, révélée à la fin des années 1970 par le chef d’orchestre Herbert van Karajan (1908-1989) à Berlin, elle a travaillé depuis avec tous les grands musiciens classiques à travers le monde. Elle est réputée pour sa virtuosité. Mais c’est aussi une visionnaire qui n’hésite pas à se lancer dans la création d’œuvres contemporaines complexes et une personnalité engagée dans la formation des jeunes musiciens. Déjà lauréate de nombreuses distinctions, elle reçoit le Praemium Imperiale aux côtés de William Kentridge (peinture), Mona Hatoum (sculpture), Tod Williams et Billie Tsien (architecture) et Bando Tamasaburo (théâtre/ cinéma). Ce prix doté de près de 126.000 € est décerné en mémoire du Prince japonais Takamatsu (1905-1987).

L’Opéra national du Rhin distingué par le magazine Opernwelt

L‘institution lyrique alsacienne a été élue cette semaine « opéra de l‘année » par le magazine berlinois « Opernwelt » qui organise chaque année un vaste sondage auprès de 50 critiques musicaux européens et américains. Elle est distinguée pour « sa curiosité, l‘originalité de sa programmation, le soin apporté à son répertoire et sa créativité ». La revue, référence internationale dans le domaine de l‘art lyrique, distingue, par ailleurs, la jeune (32 ans) et nouvelle directrice musicale du Théâtre national de Nuremberg (Bavière), Joana Mallwitz, dans la catégorie « direction d‘orchestre ».

Rédaction : A.L.

Retour en haut de page