Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Brèves de la semaine du 1 au 5 avril 2019

L’Allemagne se convertit à la trottinette

L’Allemagne se convertit à la trottinette, © dpa

04.04.2019 - Article

Nouvelle rubrique ! Pour ne rien manquer de l'actualité en Allemagne.

L’Allemagne se met à la trottinette

Le gouvernement allemand a décidé d’autoriser l’usage de la trottinette, jusqu’ici interdit. «  Nous voulons explorer les voies d’une mobilité nouvelle, moderne, propre et respectueuse de l’environnement  », s’enthousiasme le ministre des Transports, Andreas Scheuer. La trottinette recèle, selon lui, un «  potentiel énorme  ». Elle est légère, pliable, portable et sans émissions polluantes. Elle représente «  une vraie alternative à la voiture car elle est idéale pour couvrir le dernier kilomètre de la station de métro ou de bus jusqu’à la maison ou au travail.  » Les accidentologues, plus prudents, demandent au Bundesrat de rejeter le texte. Dans tous les cas, ce dernier soumet l’usage de la trottinette à des critères de sécurité stricts et à une assurance. Les engins seront autorisés à rouler jusqu’à 12 km/h sur les trottoirs et les pistes cyclables pour les particuliers à partir de l’âge de 12 ans, et sur les seules pistes cyclables entre 12 et 20 km/h à partir de 14 ans.

Les binationaux engagés dans les rangs de Daech déchus de leur nationalité

Le gouvernement allemand a tranché : les binationaux ayant combattu dans les rangs de Daech pourront se voir déchus de leur nationalité allemande. Une personne qui se rend à l’étranger pour participer concrètement à des combats aux côtés d’une milice terroriste démontre qu’elle s’est détournée de l’Allemagne et de ses valeurs fondamentales pour adhérer à une puissance étrangère, a-t-il justifié en adoptant mercredi un projet de loi.

Le chômage baisse encore

2,301 millions de personnes étaient à la recherche d’un emploi au mois de mars en Allemagne (5,1 % de la population active), selon l’Agence fédérale pour l’emploi (BA). Le chiffre est en baisse de 72 000 par rapport à février et de 157 000 sur un an. Près d’un demandeur d’emploi sur deux est issu de l’immigration. Par ailleurs, 18 000 réfugiés sont actuellement en apprentissage dans l’artisanat, un secteur particulièrement en quête de bras. 250 000 postes y seraient à pourvoir, selon le quotidien «  Tagesspiegel  ».

Souffrance animale : un premier pas

Plusieurs enseignes allemandes de la grande distribution viennent de créer un label unique pour les barquettes de viande préemballées. Celui-ci indique à l’aide d’un code de couleurs les conditions d’élevage de l’animal : 1 ou 2 pour l’élevage intensif, 3 et plus pour l’élevage en plein air, à partir de 4 pour l’élevage biologique. Peu de produits répondent toutefois aux normes 3 et 4, et les associations jugent la mesure insuffisante. Un avis partagé par la ministre fédérale de l’Agriculture. Julia Klöckner admet «  un premier pas  » mais regrette que le label ne renseigne pas sur les conditions d’élevage tout au long de la vie de l’animal. La création d’un label officiel plus exigeant est en préparation.

Les entreprises allemandes s’engagent pour perpétuer la mémoire de l’Holocauste

Cinq grandes entreprises allemandes (Deutsche Bahn, Deutsche Bank, Daimler, Volkswagen et Borussia Dortmund) ont fait un don d’un million d’euros chacune pour l’extension du mémorial de Yad Vashem à Jérusalem. Elles souhaitent que les générations futures sachent quelles souffrances les êtres humains sont capables d’infliger à d’autres.

À ne pas rater à Paris : le Bauhaus vu par Stefan Berg

À l’occasion du centenaire du Bauhaus, Allemagne Diplomatie vous invite jusqu’au 17 mai à redécouvrir ce mouvement qui bouleversa les codes de l’art, de l’architecture, de l’habitat et de la vie quotidienne à travers une exposition originale et stimulante. Contrairement à la plupart des réflexions contemporaines sur le Bauhaus, qui privilégient l’angle historique ou architectural, l’artiste Stefan Berg a opté pour la perspective photographique. Il pose son regard de contemporain sur le célèbre bâtiment du Bauhaus de la ville de Dessau, et illustre graphiquement le projet du Bauhaus : rendre visible et tangible la modernisation et l’aménagement d’une société.

Rédaction : A.L.

 

Retour en haut de page