Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Le taxi londonien s’exporte à Berlin

Bientôt des yellow cabs au pied de la Porte de Brandebourg ? La société des taxis londoniens veut élargir ses activités dans d’autres villes européennes, dont Berlin

Bientôt des yellow cabs au pied de la Porte de Brandebourg ? La société des taxis londoniens veut élargir ses activités dans d’autres villes européennes, dont Berlin, © dpa

06.07.2018 - Article

Après Paris, le mythique black cab débarque à Berlin. Le constructeur anglais a développé un modèle de taxi hybride pour séduire le Vieux continent.

Attrapez-le au sortir de l’Eurostar, et vous voilà plongé dans l’expérience londonienne. Noir, élégant, spacieux : le black cab est à Londres ce que la baguette est à Paris. Un mythe ambulant qui séduit autochtones et touristes. Mais le taxi londonien ne sera bientôt plus une spécificité des rives de la Tamise. Il vient de s’installer sur les bords de la Seine et s’apprête à faire de même entre la Porte de Brandebourg et l’Alexanderplatz…

Le black cab, un emblème de Londres qui va s’exporter jusqu’en Allemagne
Le black cab, un emblème de Londres qui va s’exporter jusqu’en Allemagne© PA Archive

Le black cab va faire son apparition à Berlin dans les prochains jours, a en effet fait savoir hier la London Taxi Company (LTC). Rachetée en 2013 par le Chinois Geely, la société des taxis londoniens s’est alliée avec Volvo Allemagne, également propriété du groupe, pour développer une version hybride du mythique véhicule.

Le nouveau modèle, baptisé TX, aura une autonomie de 130 kilomètres sur batterie électrique, donc sans la moindre émission polluante. Il pourra rouler au total plus de 600 kilomètres sans faire le plein. C’est sera « le taxi électrique le plus avancé du monde », a promis Carl-Peter Forster. Le P.D.-G de LTC a vanté le « taxi de l’Energiewende (« tournant énergétique »). À l’heure où l’Allemagne, encore troublée par le scandale du diesel, met les bouchées doubles pour rattraper son retard en matière de mobilité durable, il peut fonder quelques espoirs.

Reste à savoir si les taxis berlinois délaisseront les traditionnelles Mercedes pour se mettre à l’heure anglaise. Le TX leur sera proposé aux alentours de 60 000 euros avec des aides liées à la promotion des véhicules durables. Et LTC a tout prévu pour ne pas froisser les sensibilités : le cab berlinois sera jaune comme les taxis allemands.


Car la société londonienne a des ambitions. Elle a investi plus de 370 millions d’euros et construit une nouvelle usine à Coventry pour développer de TX. Et elle compte bien s’implanter durablement sur le continent, avec onze villes dans le viseur, dont Rome et Madrid.

A.L.

 

Retour en haut de page