Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Le Bauhaus, inspirateur du design scandinave

Kay Bojesen / Kay Bojesentegnestue A/S /; Kay Bojesen værksted A/S, Jouets, Ébauches, 1934–1954, Réalisées sur plusieurs décennies, Designmuseum Dänemark, Kopenhagen

Kay Bojesen / Kay Bojesentegnestue A/S /; Kay Bojesen værksted A/S, Jouets, Ébauches, 1934–1954, Réalisées sur plusieurs décennies, Designmuseum Dänemark, Kopenhagen, © Kay Bojesen Danmark, photo : Pernille Klemp

29.10.2019 - Article

Une exposition à Berlin met en lumière l’influence de l’école allemande sur les grands architectes et designers scandinaves du milieu du XXe siècle.

De la confrontation naît la création. Ainsi pourrait-on résumer l’influence des maîtres du Bauhaus, la grande école d’architecture et de design allemande créée il y a un siècle par Walter Gropius à Weimar, sur une autre tendance phare du fonctionnalisme au XXe siècle : le design scandinave. Jusqu’au 1er mars 2020, le musée Bröhan de Berlin propose de découvrir cette influence fructueuse à travers l’exposition « Nordic Design. Une réponse au Bauhaus ».

Alvar Aalto / O.Y. Huonekalu-ja, Rakennustyötehdas A.B., Fauteuil, modèle 41 Paimio, 1932, bouleau, bois préformé, Collection privée
Alvar Aalto / O.Y. Huonekalu-ja, Rakennustyötehdas A.B., Fauteuil, modèle 41 « Paimio », 1932, bouleau, bois préformé, Collection privée© Alvar Aalto Foundation, Photo : Iiro Muttilainen

Le musée présente 150 meubles, dessins, verreries et textiles prêtés par de grandes collections allemandes et étrangères. Les œuvres proviennent des plus grands architectes et designers du nord de l’Europe : la star finlandaise Alvar Aalto, les maîtres danois Hans J. Wegner et Arne Jacobsen, le père du fonctionnalisme suédois Sven Markelius. L’accent est mis sur les années 1950 et 1960. Mais l’exposition aborde également les visions futuristes qui leur ont succédé à travers des créateurs comme Verner Panton, Eero Aarnio ou Marimekko.

L’exposition montre que le Bauhaus a été l’une des écoles de la modernité auxquelles ces designers nordiques se sont confrontés avec le plus d’intensité et de constance. Mais ils ne l’ont pas imité.

Poul Henningsen, Suspension Spirale, Ébauche de 1942, Réalisée en 1963, Jackson Design AB, Stockholm
Poul Henningsen, Suspension « Spirale », Ébauche de 1942, Réalisée en 1963, Jackson Design AB, Stockholm© Poul Henningsen / Louis Poulsen

Leurs débats et interrogations ont surtout permis de faire émerger une voie originale. Une voie  davantage axée sur la recherche de solutions sur mesure à des problèmes précis que sur la recherche d’une originalité avant-gardiste. Une voie qui s’éloigne aussi de la dimension industrielle pour rechercher davantage la chaleur humaine.

On retrouve ces tendances, avec des variations nationales (finlandaises, danoise, suédoises, norvégiennes), à travers les formes, les couleurs et les matériaux. On les observe aussi dans le choix des thèmes : l’enfance, le design « pour tous » ou encore le célèbre « hygge », le « bonheur à la danoise ».

A.L.

Exposition « Nordic Design. Une réponse au Bauhaus »
À visiter au musée Bröhan, à Berlin, jusqu’au 1er mars 2020

Plus d'informations (en allemand et anglais)

Retour en haut de page