Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Six romans en quête de prix

Les auteurs des six romans nominés pour le Prix du livre allemande 2019

Les auteurs des six romans nominés pour le Prix du livre allemande 2019 : (de g. à dr.) Raphaela Edelbauer Das flüssige Land »), Norbert Scheuer Winterbienen »), Tonio Schachinger Nicht wie ihr »), Jackie Thomae Brüder »), Sasa Stanisic (« Herkunft ») und Miku Sophie KümelKintsugi »), © dpa

08.10.2019 - Article

Le 14 octobre sera décerné à Francfort le Prix du livre allemand. Six récits très différents sont en lice, dont trois premiers romans. Ils explorent les relations familiales pour tenter de comprendre la vie et le monde.

Egidius Arimond est un ancien prof épileptique devenu apiculteur dans les monts de l’Eifel, non loin de la frontière belge. Nous sommes en 1944. Les temps sont durs. L’homme est bien content de vendre son miel pour pouvoir payer ses médicaments. Mais bientôt, les abeilles, qu’il élève avec tant de soin vont le conduire à aider une association qui tente de sauver des juifs en les faisant passer en Belgique. Un rayon d’humanité et de solidarité brille dans une ambiance de fin du monde. C’est le thème poignant, et narré avec une infinie poésie, de « Winterbienen ». Le dernier roman de l’Allemand Norbert Scheuer est l’un des six récits encore en compétition pour décrocher le Prix du livre allemand 2019 (catégorie roman) le 14 octobre prochain.

Fait plutôt rare, on compte trois premiers romans dans la sélection finale du jury. Et pour commencer « Das flüssige Land ». Raphaela Edelbauer, une jeune écrivaine viennoise, y tisse un récit fantastique autour du personnage de Ruth, une jeune physicienne qui doit enterrer ses parents dans un lieu improbable : Groß-Einland. L’itinéraire pour y parvenir est kafkaïen. Et une fois sur place, l’endroit est miné par un gouffre gigantesque qui fait tout vaciller : les édifices, les êtres, mais aussi le temps et l’espace. Raphaela Edelbauer guide alors ses lecteurs dans une métaphore énigmatique du monde, du temps et de l’espace, dans un récit à la fois angoissant et plein de suspense, porté par la magie du verbe.

Le Prix du livre allemand sera décerné le 14 octobre prochain à Francfort. Six romans sont nominés.
Le Prix du livre allemand sera décerné le 14 octobre prochain à Francfort. Six romans sont nominés : « Das flüssige Land » de Raphaela Edelbauer, « Kintsugi » de Miku Sophie Kühmel, « Nicht wie ihr » de Tonio Schachinger, « Herkunft » de Sasa Stanisic, « Winterbienen » de Norbert Scheuer et « Brüder » de Jackie Thomae© ZB

À l’opposé, « Nicht wie ihr », premier roman de Tonio Schachinger, nous catapulte dans le monde des footballeurs professionnels. Ivo, son héros, est un jeune sportif talentueux qui a grimpé les échelons jusqu’à devenir une star du club d’Arsenal, puis de celui d’Everton. Il a tout : de l’argent, une femme superbe et deux enfants, une Bugatti et une Aston Martin, une montre de prix. Mais il se rend vite compte… qu’il est seul dans ce monde d’apparences. Désespérément seul ! Qu’aime-t-on quand on aime le football ? Peut-on se déposséder de sa vie pour réussir ? L’insatisfaction d’Ivo ramène à des questions fondamentales.

Quant à Miku Sophie Kühmel, qui signe le troisième premier roman de la sélection, elle nous embarque dans une maison de campagne où se réunissent trois amis d’enfance pour un huis-clos psychologique intense. Les personnages – un couple homosexuel, un ami bisexuel et la sœur de ce dernier – racontent chacun leur vie entre deux scènes de dialogue sur la vie, la famille et les formes qu’elle peut prendre, etc. L’écrivaine crée un monde en miniature où les relations sont parfois mises à l’épreuve mais restent empreintes de bienveillance.

 Restent deux livres, « Herkunft » de Sasa Stanisic, et « Brüder » de Jackie Thomae, qui s’interrogent tous les deux sur l’identité. Le premier est un roman autobiographique tressé d’arabesques et de fragments qui nous fait voyager aux côtés de l’auteur de Visegrad en Bosnie à Heidelberg. Le second, un roman à l’américaine également inspiré d’éléments biographiques, met en scène deux frères noirs, issus d’un même père sénégalais disparu, dans la RDA et l’Allemagne réunifiée des années 1990. Ils ne se connaissent pas et sont à l’opposé l’un de l’autre. De quoi faire un portrait social brillant et précis, tout en posant en arrière-plan des questions sur l’identité, le racisme et la tolérance.

A.L.

Plus d’informations :

Liste des romans nominés en 2019 :
- Raphaela Edelbauer, « Das flüssige Land », Klett-Cotta, 2019
- Miku Sophie Kühmel, « Kintsugi », S.Fischer, 2019
- Tonio Schachinger, « Nicht wie ihr », Kremayr & Scheriau, 2019
- Norbert Scheuer, « Winterbienen », C.H.Beck, 2019
- Saša Stanišić, « Herkunft », Luchterhand, 2019
- Jackie Thomae, « Brüder », Hanser Berlin, 2019

Prix du Livre allemand : les nominés (en français)

Foire du livre de Francfort - du 16 au 20 octobre 2019 (en anglais et allemand)

Retour en haut de page