Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Deux nouveaux sites allemands classés au Patrimoine mondial de l’UNESCO

Une roue hydraulique appartenant au système de gestion de l’eau d’Augsbourg (Bavière) qui vient de faire son entrée sur le liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO

Une roue hydraulique appartenant au système de gestion de l’eau d’Augsbourg (Bavière) qui vient de faire son entrée sur le liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO, © dpa

08.07.2019 - Article

Le système de gestion de l’eau de la ville d’Augsbourg (Bavière) et la région minière des Monts métallifères (Saxe) ont fait samedi leur entrée sur la prestigieuse liste.

Le comité du patrimoine mondial de l'UNESCO, qui siège actuellement à Bakou (Azerbaïdjan), a décidé samedi d’inscrire sur sa célèbre et prestigieuse liste deux nouveaux sites allemands : le système de gestion de l’eau de la ville d’Augsbourg, en Bavière, et la région minière des Monts métallifères, à cheval sur les régions de la Saxe (Allemagne) et de la Bohème (République tchèque).

Cela porte à 46 le nombre de sites allemands classés par l’UNESCO, sur un total de plus de 1 100 sites (culturels et naturels) distingués et protégés à travers le monde.

Augsbourg, pionnière de l’ingénierie hydraulique

Le système de gestion de l’eau de la ville d’Augsbourg est le reflet de « plusieurs siècles d’esprit d’innovation », a souligné la présidente de la Commission allemande pour l’UNESCO, Maria Böhmer.

Édifié en plusieurs étapes à partir du XIIIe siècle, il réunit 22 éléments technologiques, industriels, architecturaux et artistiques qui témoignent d’une gestion exemplaire de la ressource hydrique depuis le Moyen-Âge.

On y trouve des canaux, des châteaux d’eau équipés de machines de pompage datant des XVe, XVIe et XVIIe siècles, une ancienne salle des bouchers refroidie à l’eau, trois fontaines monumentales ainsi que des centrales hydroélectriques toujours en activité qui produisent une électricité durable. Toutes ces innovations « ont contribué à faire d’Augsbourg une ville pionnière en matière d’ingénierie hydraulique », souligne l’UNESCO.

Les Monts métallifères, 800 ans d’exploitation minière

La forge historique Frohnauer Hammer à Annaberg-Buchholz, en Saxe, a fabriqué des outils pour les mines et les travaux agricoles jusqu’en 1904
La forge historique Frohnauer Hammer à Annaberg-Buchholz, en Saxe, a fabriqué des outils pour les mines et les travaux agricoles jusqu’en 1904. Elle vient d’être inscrite sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO, tout comme l’ensemble de la région minière des Monts métallifères© dpa-Zentralbild

La région des Monts métallifères se distingue quant à elle par un paysage culturel qui a été façonné par l'exploitation minière depuis le XIIe siècle. Riche d’une variété de métaux, elle a ainsi accueilli pendant 800 ans mines, systèmes pionniers de gestion de l'eau, sites de traitement des minerais et de fonderie innovants et villes minières.

L’UNESCO souligne qu’elle a été la plus importante source de minerai d'argent en Europe de 1460 à 1560, une période durant laquelle elle a été à l'origine d'innovations technologiques. Puis, ce fut l’ère de l’extraction et du traitement de l'étain et finalement, à la fin du XIXe siècle, celle de la production d'uranium.

Michelle Müntefering, ministre adjointe chargée de la politique culturelle internationale au ministère fédéral des Affaires étrangères, a applaudi ce choix qui couronne vingt années d’efforts et qui constitue « un signal européen ». La région minière des Monts métallifères (Erzgebirge/Krušnohoří) s’étend en effet en Saxe, au sud-est de l’Allemagne (17 sites), mais aussi en Bohême, au nord-ouest de la Tchéquie (5 sites).

A.L.

Plus d’informations :

Communiqué de l'UNESCO (en français)

UNESCO : le système de gestion de l’eau d’Augsbourg (en allemand)

UNESCO : la région minière des Monts métallifères (en allemand)

Ministère allemand des Affaires étrangères : le système de gestion de l'eau d'Augsburg (en allemand)
Ministère allemand des Affaires étrangères : la région minière des Monts métallifères (en allemand)

Retour en haut de page