Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Biennale d’art de Venise : le ministre fédéral des Affaires étrangères inaugure le pavillon allemand

Venise, Italie

Venise, Italie, © Xander Heinl/photothek.net

13.05.2019 - Article

Venise, ville de tous les désirs des touristes du monde entier, symbole de grandeur politique et culturelle, accueille à nouveau la biennale d’art jusqu’au mois de novembre.

Ayant pour slogan « May You Live in Interesting Times », la biennale d’art à Venise contribuera jusqu’en novembre aux débats sur l’art et sur son rôle dans la société.
Le pavillon allemand a connu une histoire mouvementée depuis les années trente.

Aujourd’hui, l’Allemagne s'y présente comme un pays ouvert sur le monde et aux échanges culturels. La culture nous aide à comprendre d’autres points de vue et schémas de pensée, des formes de vie, souhaits et espoirs différents. La culture vit du changement de perspective, de l’échange et de la mise en réseau – surtout par delà les frontières. La culture a besoin d’inspirations extérieures. Et elle est une source d’inspiration pour l’extérieur.

En raison de sa tradition et de son rayonnement, la biennale d’art est l’endroit idéal pour initier de telles interactions et les vivre à fond. Ce faisant, l’art ne se veut pas uniquement décoratif et complaisant ; il veut s’immiscer et donner des pistes de discussion pour les grandes questions de notre époque : comment changeons nous le monde ? Comment gérons nous les changements ? Qu’est ce que cela signifie pour les individus ?

Le pavillon allemand présenté cette année à la biennale se penche exactement sur cette série de questions. Il a été conçu par Franciska Zólyom comme commissaire et par Natascha Süder Happelmann comme artiste responsable.

La force sociale de la culture, de l’art – c’est cela que nous voulons renforcer avec notre politique culturelle et éducative à l’étranger. L’art, c’est plus que de l’esthétique. L’art, c’est la société. Et la politique culturelle, c’est de la politique sociétale.

C’est ce qu’a déclaré le chef de la diplomatie allemande Heiko Maas en inaugurant le pavillon allemand.

Discours de Heiko Maas lors de l’inauguration du pavillon allemand à l’occasion de la 58e exposition internationale d’art « La Biennale di Venezia » à Venise (en allemand)

Retour en haut de page