Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Au musée, ne regardez plus les œuvres… entrez dedans !

Jeune femme équipée de lunettes de réalité virtuelle devant le tableau „Moine au bord de la mer“ peint par le romantique allemand Caspar David Friedrich en 1808–1810

Jeune femme équipée de lunettes de réalité virtuelle devant le tableau « Moine au bord de la mer » peint par le romantique allemand Caspar David Friedrich en 1808–1810, © Musées nationaux de Berlin, Nationalgalerie / Andres Kilger

05.04.2019 - Article

Jusqu’au 30 juin, l’Alte Nationalgalerie de Berlin s’appuie sur la réalité virtuelle pour proposer à ses visiteurs une expérience inédite : explorer de l’intérieur un célèbre tableau du peintre romantique Caspar David Friedrich.

La Joconde, le garçon au gilet rouge, la jeune fille à la perle, etc. : qui n’a jamais rêvé de les rencontrer en personne ? Le Louvre le sait bien : pour les 30 ans de sa pyramide, il vient de lancer un concours. Le gagnant pourra passer une nuit au musée auprès de Mona Lisa. Et de l’autre côté du Rhin, on n’est pas en reste. À Berlin, le musée de l’Alte Nationalgalerie inaugure ce vendredi une expérience encore plus réaliste : une immersion dans un célèbre tableau du peintre romantique Caspar David Friedrich (1774-1840) au moyen de la réalité virtuelle.

Ici, il ne s’agit plus seulement de regarder l’œuvre. Il s’agit d’y entrer. Mais on n’entre pas dans un tableau comme dans un moulin. L’Alte Nationalgalerie a donc dû remuer ciel et terre, ou plutôt ondes et pixels, pour créer de toute pièce une application de réalité virtuelle en coopération avec les productions Gebrüder Beetz Filmproduktion et la chaîne ARTE.

Avec le « moine au bord de la mer »

(G.) Caspar David Friedrich, « Moine au bord de la mer » (tableau original), 1808–1810. Huile sur toile.
(G.) Caspar David Friedrich, «  Moine au bord de la mer  » (tableau original), 1808–1810. Huile sur toile.© Musées nationaux de Berlin, Nationalgalerie / Andres Kilger ; (Dr.) Plongée virtuelle en 3D dans le tableau de C.D. Friedrich

Le résultat est stupéfiant. Une fois chaussées les lunettes de réalité virtuelle, le visiteur quitte le monde qui l’entoure. Il atterrit sur une plage dont le sable fin ondule légèrement sous l’effet du vent. L’atmosphère est glaciale, l’étendue déserte. Elle est bordée par une mer sombre et tourmentée, et comme écrasée par le camaïeu de bleus qui étage le ciel. Des nuées menaçantes s’évaporent à l’horizon. Solitude. Solitude absolue. Jusqu’à ce qu’apparaisse l’ombre d’un moine obscur. Obscur, mais célèbre. Il s’agit en effet du fameux « Moine au bord de la mer », figure du tableau iconique peint par le romantique allemand Caspar David Friedrich entre 1808 et 1810.

La réalité virtuelle permet au visiteur d’aller à la rencontre de l’illustre personnage. Il le rejoint dans son expérience existentielle de la solitude. Il peut l’aborder, scruter chaque détail, ressentir chaque élément, entendre le bruit des vagues et le cri d’une mouette. Il peut aussi discerner, dans le lointain, la silhouette de deux navires. Il ne les avait jamais vus sur le tableau d’origine… Mais il sera surpris de les y retrouver tout à l’heure, quand il enlèvera ses lunettes !

Histoire

Avec la réalité virtuelle, la visite d’un seul tableau devient ainsi une aventure, mi-ludique et mi-expérimentale. Mais ce n’est pas tout. Le voyage derrière les lunettes de réalité virtuelle dure six minutes. Et il permet d’autres expériences encore : il transporte dans l’histoire du tableau.

Il se trouve que la toile « Moine au bord de la mer » a été restaurée entre 2013 et 2016. Les restaurateurs l’ont explorée, dénudée, détaillée. Ils sont entrés dans les moindres recoins de son intimité. Or, une surprise les attendait cachée sous les couches de peinture : une ébauche de départ très différente de la toile définitive, montrant que le peintre avait changé de projet au cours de sa réalisation. Avec la réalité virtuelle, le visiteur découvre aussi cette facette de l’œuvre, en se promenant dans les différentes strates de l’histoire du tableau.

Avec cette immersion au cœur de l’œuvre, l’Alte Nationalgalerie explore de nouvelles voies. Elle tente d’innover pour moderniser la visite de musée et la rendre accessible, vivante. D’autres musées allemands, de Francfort à Munich et Mayence mettent en œuvre des projets similaires. À Berlin, l’exposition s’accompagne en outre d’un projet de recherche. Il doit  déterminer précisément la valeur ajoutée qu’apporte la réalité virtuelle dans la conception d’expositions.

A.L.

Exposition « Mit dem Mönch am Meer. Caspar David Friedrich in Virtual Reality »
(« Avec le Moine au bord de la mer. Caspar David Friedrich en réalité virtuelle »)
Jusqu’au 30 juin au musée de l’Alte Nationalgalerie, à Berlin

Possibilité de réserver un créneau horaire étant donné le nombre limité de visites en simultané

Plus d'informations sur le site du musée (en allemand/ anglais)

Pour aller plus loin :

Visiter le tableau « Moine au bord de la mer » en 3D à 360° comme si vous y étiez (site d'ARTE, en allemand/ français)
Blog : la restauration du tableau « Moine au bord de la mer » (en allemand)

Retour en haut de page