Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Cinéma : Sarrebruck à la découverte des jeunes talents

L'ouverture du Festival Max Ophüls Preis de Sarrebruck

L'ouverture du Festival Max Ophüls Preis de Sarrebruck, © dpa

17.01.2019 - Article

La 40e édition du Festival du film Prix Max Ophüls se tient jusqu’à dimanche à Sarrebruck. L’occasion de découvrir les nouveaux talents du cinéma de langue allemande.

Beaucoup de cinéastes s’en souviennent comme d’un baptême du feu. Ils y ont fait leurs premiers pas devant un public, leurs premières armes face à la critique, leurs premières expériences d’interview. Au fil des ans, le Festival Prix Max Ophüls de Sarrebruck s’est établi comme l’un des principaux révélateurs de jeunes talents de langue allemande au cinéma. Il fête cette semaine ses 40 ans et attend pour l’occasion 43 000 cinéphiles dans les salles obscures.

Le film d’ouverture, un thriller intitulé « Das Ende der Wahrheit » (lit. « La fin de la vérité ») de Philipp Leinemann, a donné le ton, lundi. Ronald Zehrfeld incarne Martin Behrens, un expert de l’Asie centrale. Entré par sens du devoir au Service fédéral du renseignement (BND), il découvre peu à peu, à force d’intrigues, de corruption et de jeux de pouvoir, que l’ennemi n’est peut-être pas à l’extérieur…

Plus de 150 films allemands, autrichiens et suisses se partagent ainsi l’affiche jusqu’à dimanche. Ils abordent les relations de couple, la solitude, les abus, la critique sociale ou encore la politique d’aide au développement. Une soixantaine d’entre eux sont en compétition pour remporter 17 prix dans quatre catégories (court, moyen et long métrage, documentaire) pour un montant total de plus de 118 000 €. La remise des prix aura lieu samedi soir.

La comédienne Iris Berben a reçu lundi le Prix d’honneur du festival
La comédienne Iris Berben a reçu lundi le Prix d’honneur du festival© dpa

Un prix a cependant été décerné dès l’ouverture. Il s’agit du Prix d’honneur qui revient cette année à l’actrice Iris Berben. Le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, et l’acteur Edin Hasanovic ont souligné dans leurs éloges son rôle de modèle auprès des jeunes générations. Un compliment qui vaut pour sa manière d’aborder le cinéma, par exemple en travaillant avec des réalisateurs peu expérimentés, mais aussi pour son inébranlable engagement contre l’antisémitisme et toutes les formes de racisme.

Visiblement émue, la comédienne a exprimés ses remerciements. À 68 ans, « je continue à me considérer comme [un membre de la jeune génération] », a-t-elle souligné. « Cela signifie pour moi : être curieux, oser, se chercher une contenance, provoquer, échouer, se relever, essayer ».

Le festival Max Ophüls Preis a été nommé en hommage au grand réalisateur allemand originaire de Sarrebruck Max Ophüls (1902-1957).

A.L.

Festival Max Ophüls Preis (MOP)
À Sarrebruck du 14 au 20 janvier 2019

Site du festival (en allemand)

Retour en haut de page