Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

De grandes histoires

Sandra Hüller dans « Toni Erdmann »

Sandra Hüller dans « Toni Erdmann », © Komplizen Film/NFP/dpa

14.12.2018 - Article

Quels films allemands connaissent le plus grand succès au niveau international ? Mariette Rissenbeek, future directrice de la Berlinale, apporte une réponse.

Peu de personnes connaissent le monde cinématographique allemand aussi bien que la Néerlandaise Mariette Rissenbeek, directrice de German Films, une société représentant les intérêts des productions allemandes du cinéma et de la télévision à l’étranger. À partir de 2020, Mariette Rissenbeek, en duo avec l’Italien Carlo Chatrian, sera à la tête de la Berlinale.

Mariette Rissenbeek, directrice de German Films
Mariette Rissenbeek, directrice de German Films© dpa
Madame Rissenbeek, qu’est-ce qui rend les films allemands attractifs au niveau international ?

La qualité des productions allemandes est excellente : même un film allemand à petit budget est en règle générale réalisé avec soin, que ce soit le montage, la qualité des acteurs ou encore les couleurs. Les spectateurs habitués à voir des films américains par exemple n’ont donc pas besoin de s’adapter. Ils ont également un large choix de contenus.

Vous pouvez donner des exemples de cette diversité ?

On voit aussi bien des films d’horreur et des thrillers psychologiques que des drames historiques ou familiaux. La subtile tragi-comédie  « Toni Erdmann », qui a rencontré un succès international, raconte par exemple l’histoire d’une famille. Les films sur l’histoire allemande suscitent aussi un grand intérêt. C’est le cas de « Fritz Bauer, un héros allemand » ou du  « Labyrinthe du silence », qui abordent tous deux le procès d’Auschwitz à Francfort. Des films tels comme « Herbert » et « All Good », décrivant respectivement la vie d’un boxeur vieillissant et les malheurs d’une jeune femme, éveillent également l’enthousiasme dans le monde entier.

Quels pays manifestent actuellement un intérêt particulier pour les films allemands ?

Les pays d’Asie, notamment. Au Japon, où, avec German films, nous avons rencontré de nombreux distributeurs en 2018, il y a un grand intérêt pour les films basés sur l’histoire de la musique et de la littérature allemandes. En Chine, au 6e Festival du film allemand à Pékin et à Chengdu, nous avons présenté entre autres « The invisibles », documentaire retraçant la vie des juifs obligés de se cacher dans le Berlin de l’époque nazie, et « In the Fade » de Fatih Akin, qui traite de la violence d’extrême droite actuelle. Ces deux films ont rencontré un très grand succès. En Chine, il y a un jeune public qui, en dehors des superproductions chinoises et américaines, apprécie également les thèmes politiques. 

  

Interview : Johannes Göbel
Traduction de deutschland.de révisée par l’Ambassade d’Allemagne
© www.deutschland.de

Retour en haut de page