Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Quand les cantiques de Noël livrent leurs secrets

« Oh ! Venez, petits enfants ! », « Douce nuit » : plusieurs expositions en Allemagne et en Autriche mettent actuellement à l’honneur les chants de Noël.

« Oh ! Venez, petits enfants ! », « Douce nuit » : plusieurs expositions en Allemagne et en Autriche mettent actuellement à l’honneur les chants de Noël., © dpa/pa

05.12.2018 - Article

Les chants de Noël inspirent actuellement plusieurs expositions en Allemagne et en Autriche. Augsbourg, en Bavière, dévoile l’histoire méconnue de l’un des plus célèbres d’entre eux : « Ihr Kinderlein kommet ! » (Oh ! Venez, petits enfants !).

« Les anges dans nos campagnes », « Il est né le divin enfant » ou « Petit Papa Noël » en France, « Leise rieselt der Schnee », « Alle Jahre wieder » et « Ihr Kinderlein, kommet » en Allemagne. Sans oublier « Mon beau sapin/ Ô Tannenbaum » et « Douce nuit / Stille Nacht », indémodables dans les deux pays. Que serait la magie de Noël sans ces chants ? Mais les connaît-on aussi bien qu’on le pense ? Ils ont parfois des secrets bien gardés à nous livrer. C’est ce que montre une exposition consacrée à l’un des plus célèbres d’entre eux, « Ihr Kinderlein kommet ! » (Oh ! Venez, petits enfants !), par la Bibliothèque nationale et municipale d’Augsbourg, en Bavière.

« Venez, petits enfants,/ Oh, venez tous ! /Venez à la crèche,/ Dans l'étable de Bethléem »… Les paroles ont fait le tour du monde dans toutes les langues. Elles ont été écrites par un prêtre allemand, Christoph von Schmidt (1768-1854), qui a vu le jour à Dinkelsbühl, en Franconie, il y a tout juste 250 ans. À l’occasion de cet anniversaire, la Bibliothèque d’Augsbourg a voulu lui consacrer une exposition. Et surprise… elle a été de découverte en découverte.

Depuis toujours, en effet, on a pensé que les paroles du cantique « Ihr Kinderlein kommet ! » avaient été écrites entre 1791 et 1795 dans le village de Nassenbeuren, au sud-ouest d’Augsbourg, où von Schmidt était chapelain. Eh bien, c’est une légende. Karl-Georg Pfändtner, directeur de la Bibliothèque d’Augsbourg, a retrouvé un manuscrit original en se documentant pour préparer l’exposition. Il en a retracé l’histoire à la manière d’un détective. Il a fait analyser les armes présentes sur le papier : elles indiquent une date postérieure à 1803. Il a cherché la trace du cantique dans des livres de chants : en 1807, il en était absent, en 1811, il a fait son apparition.

Dans ces conditions, l’exposition a pris des proportions plus importantes que prévu. Le résultat de ces recherches – et les documents originaux – y sont présentés jusqu’au 21 décembre. 

L’exposition retrace aussi la postérité du texte de Christoph von Schmidt, qui fut adapté en 1829 par un instituteur évangélique de Gütersloh sur une musique du Danois Johann Abraham Peter Schulz. Beau-frère de l’éditeur Carls Bertelsmann, l’enseignant publia le cantique dans un recueil de chants de Noel en 1832. Et ce fut le début d’un succès mondial. « Ihr Kinderlein kommet ! » est aujourd’hui célèbre jusqu’en Amérique et sans cesse repris par de nouvelles vedettes de la chanson, comme Nena ou les Toten Hosen en Allemagne.

À Augsbourg et sur le site web de l’exposition (voir ci-dessous), on peut également écouter les différentes versions du cantique qui ont vu le jour depuis deux siècles.

Et si l’on pousse le voyage un petit peu plus loin, jusqu’à Salzbourg, par exemple, on pourra découvrir une grande exposition consacrée au bicentenaire d’un autre chant de Noël indémodable : « Douce nuit ! Sainte nuit », de l’Autrichien Franz Xaver Gruber.

A.L.

Ihr Kinderlein kommet ! 
Ihr Kinderlein kommet, o kommet doch all
zur Krippe her kommet in Bethlehems Stall!und 'seht was in dieser hochheiligen Nacht
der Vater im Himmel für Freude uns macht.

 O seht in der Krippe im nächtlichen Stall,seht hier bei des Lichtleins hellglänzender Strahlin reinlichen Windeln das himmlische Kindviel schöner und holder als Engel es sind.

 Da liegt es, das Kindlein, auf Heu und auf Stroh;Maria und Joseph betrachten es froh.Die redlichen Hirten knien betend davor;hoch oben schwebt jubelnd der Engelein Chor.

 O beugt wie dei Hirten anbetend die Knie,
erhebet die Händlein und danket wie sie.stimmt freudig, ihr Kinder - wer sollt sich nicht freun?-stimmt freudig zum Jubel der Engel mit ein!

 Was geben wir Kinder, was schenken wir dir,du bestes und liebstes der Kinder, dafür?Nichts willst du von Schätzen und Reichtum der Weltein Herz nur voll Demut allein dir gefällt

 So nimm unsre Herzen zum Opfer denn hin;wir geben Sie gerne mit fröhlichem Sinn;und mache sie heilig und selig wie deins,und mach sie auf ewig mit deinem in eins

Texte : Christoph von Schmid (1768 - 1854)Melodie: Johann Abraham Peter Schulz (1747 - 1800) 

 

Ihr Kinderlein kommet ! Mythos – Geschichte – Welterfolg des bekannten Weihnachtsliedes

(Oh ! Venez, petits enfants ! Mythe, histoire et succès mondial d’un célèbre chant de Noël) Exposition à la Bibliothèque nationale et municipale d’Augsbourg jusqu’au 21 décembre

et visite virtuelle

À découvrir aussi :

Douce nuit ! Sainte nuit ! Exposition du bicentenaire, à Salzbourg et dans huit autres villes d’Autriche jusqu’au 3 février 2019

 Chanter Noël – Histoire de la culture du chant de Noël en Haute-Autriche, au musée du château de Linz (Autriche) jusqu’au 2 février 2019


Plus d’informations :

Site web de la bibliothèque nationale et municipale d'Augsburg (en allemand)

Site web de l’exposition « Ihr Kinderlein kommet » avec texte et mélodies en allemand et/ou informations en anglais

Site web de la Société « Stille Nacht » (« Douce nuit » - informations sur le célèbre cantique de Noël composé par Franz Xaver Gruber (en allemand, anglais et italien)

Exposition du bicentenaire du cantique « Stille Nacht » (« Douce nuit ») à Salzbourg et dans huit autres villes d’Autriche (en allemand)

Exposition à Linz (Autriche) « Chanter Noël » (en allemand)

Quelques chants de Noël allemands et leurs paroles (en allemand)


 

Retour en haut de page