Willkommen auf den Seiten des Auswärtigen Amts

Deux nouveaux sites allemands inscrits au Patrimoine mondial de l’UNESCO

La cathédrale de Naumbourg (Saxe-Anhalt), qui abrite les célèbres sculptures du Maître de Naumbourg (13e s.), est un édifice religieux majeur du haut Moyen-Âge européen. Elle figure depuis dimanche sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO.

La cathédrale de Naumbourg (Saxe-Anhalt), qui abrite les célèbres sculptures du Maître de Naumbourg (13e s.), est un édifice religieux majeur du haut Moyen-Âge européen. Elle figure depuis dimanche sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO., © Dpa/pa

03.07.2018 - Article

La cathédrale de Naumbourg et l’ensemble archéologique de Hedeby et du Danevirke ont vu leur candidature acceptée.

Le Comité du patrimoine mondial de l’UNESCO vient d’inscrire la cathédrale de Naumbourg (Saxe-Anhalt) et l’ensemble archéologique de Hedeby et Danevirke (Schleswig-Holstein) sur la liste du Patrimoine mondial. Celle-ci recense désormais 44 sites allemands.

Cathédrale de Naumbourg

La cathédrale Saints-Pierre-et-Paul de Naumburg est un chef-d’œuvre architectural composé d’une structure romane flanquée de deux chœurs gothiques. Elle a vu le jour entre 1213 et 1250 environ sur la base d’un édifice commencé en 1028.

Pour l’UNESCO, c’est « un témoignage exceptionnel de l’art et de l’architecture du Moyen  Âge ». « Avec son cloître, sa double structure, son jardin et ses maisons canoniales avoisinantes, c’est un ensemble architectural majeur de la fin de la période romane et du début du gothique », confirme Maria Böhmer, présidente de la Commission allemande de l’UNESCO. Il est à mettre « sur le même pied que les cathédrales d’Amiens, de Modène en Italie et de Burgos en Espagne ».

Catholique à l’origine, la cathédrale de Naumbourg est devenue protestante au milieu du XVIe siècle sur cette terre de Réforme qu’est la Saxe-Anhalt. L’édifice, imposant et majestueux vu de l’extérieur, n’est pas moins riche à l’intérieur. On admire son jubé datant de la première moitié du XIIIe siècle.

Mais il est plus connu encore pour les douze sculptures de pierre grandeur nature qui représentent ses fondateurs (dont le margrave Ekkehard II de Misnie et son épouse Ute de Naumbourg). Leur créateur, le « Maître de Naumbourg », est un personnage mystérieux dont on ne connaît pas le nom. Mais on sait que ce sculpteur a été formé en France et qu’il a travaillé par la suite en Espagne.

Témoignages archéologiques de l’ère viking

Le site archéologique de Hedeby (nord de l’Allemagne), qui a compté jusqu’à 2 000 habitants, a été l’un des principaux sites d’implantation vikings du nord de l’Europe au Moyen-Âge.
Le site archéologique de Hedeby (nord de l’Allemagne), qui a compté jusqu’à 2 000 habitants, a été l’un des principaux sites d’implantation vikings du nord de l’Europe au Moyen-Âge. Il a été inscrit dimanche sur la liste du Patrimoine culturel mondial aux côtés du Danevike, fortification qui marquait la limite sud du Royaume du Danemark du 7e au 12e siècle.© Dpa/pa

Quant à l’ensemble archéologique d’Hedeby et du Danevirke, situé à la frontière entre l’Allemagne et le Danemark, c’est un vestige rare de l’Europe à l’ère viking.

Le site d’Hedeby rassemble les restes bien conservés (rues, bâtiments, cimetières, port) d’une ville commerciale (emporium) remontant à la fin du Ie millénaire apr. J.C. et au début du IIe. Situé à la frontière entre l’Empire franc et le Royaume du Danemark, il fut à cette époque une plaque tournante entre l’Europe continentale et la Scandinavie, ainsi qu’entre la mer du Nord et la mer Baltique.

Hedeby est entouré d’une partie du Danevirke. Cette ligne de fortifications court sur 33 kilomètres à travers l’isthme du Schleswig qui sépare la péninsule du Jutland de l’Europe continentale. Elle a marqué la limite sud du Royaume du Danemark du 7e au 12e siècle, comme le Limes, à l’ouest, avait constitué avant elle la frontière entre l’Empire romain et la Germanie.

La ministre ajointe aux Affaires étrangères, Michelle Müntefering, a loué l’inscription de ces sites au Patrimoine mondial. Hedeby et Danevike « comblent une lacune », les sites archéologiques étant « sous-représentés » sur la liste du Patrimoine mondial, en particulier ceux de la mer du nord et de la mer Baltique, a-t-elle souligné. Hedeby et le Danevike constituent le principal monument archéologique datant de l’époque viking.

A.L.

Plus d’informations :

Site web de l'UNESCO - Cathédrale de Naumbourg (en français)

Site web de l'UNESCO - Ensemble archéologique frontalier de Hedeby et du Danevirke (en français)

Retour en haut de page