Willkommen auf den Seiten des Auswärtigen Amts

La scène théâtrale et orchestrale allemande officiellement candidate à l’inscription sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’Unesco

Théâtre national allemand de Weimar

Théâtre national allemand de Weimar, © DPA/pa

10.04.2018 - Article

Le comité intergouvernemental de l’Unesco rendra sa décision en 2019.

Une nouvelle étape vers une inscription de la scène théâtrale et orchestrale allemande au patrimoine culturel immatériel de l’humanité vient d’être franchie : le ministère fédéral des Affaires étrangères a officiellement déposé sa candidature auprès de l’Unesco le 3 avril 2018.

Le paysage théâtral et orchestral allemand se distingue par une densité et une diversité exceptionnelles de genres, d’esthétiques, de moyens d’expression, de langues et de cadres de représentation. Le comité intergouvernemental de l’Unesco statuera fin 2019 sur l’inscription de cette particularité culturelle sur la liste internationale du patrimoine culturel immatériel de l’Unesco.

À l’occasion de cette candidature, la ministre fédérale adjointe aux Affaires étrangères Michelle Müntefering a déclaré : « La scène théâtrale et orchestrale allemande offre un remarquable exemple de patrimoine culturel immatériel moderne. Cette candidature montre que le théâtre et la musique d’orchestre sont des espaces importants pour la liberté d’expression, le débat public et la réflexion critique. Elle met également en lumière le rôle considérable joué par les coopérations et les coproductions internationales des théâtres et des orchestres, qui favorisent la communication, les rencontres interculturelles et ainsi la compréhension mutuelle au-delà des échanges politiques. Ce sont ces espaces de liberté et ce dialogue que nous voulons développer grâce à la politique culturelle internationale. »

La scène théâtrale et orchestrale allemande est composée de 140 théâtres municipaux, régionaux et nationaux avec orchestres ainsi que de 130 orchestres d’opéra, de musique de chambre, symphoniques ou encore radiophoniques publics. Elle compte également 220 théâtres privés, une centaine d’orchestre symphoniques et d’orchestres de théâtre privés eux aussi mais dépourvus de lieu de représentation fixe, sans oublier 2 200 salles de spectacle, groupes et ensembles indépendants et environ 2 500 théâtres amateurs, qui contribuent fortement à la vitalité de la scène artistique allemande.

Historiquement, cette diversité et cette concentration s’expliquent par la multitude de villes et de duchés qui se partageaient aux 18e et 19e siècles le territoire de l’Allemagne actuelle, et pour qui fonder un théâtre ou un orchestre était une manière d’afficher son attachement à l’art et à la culture. L’essor de la bourgeoisie est ensuite venu accroître cette pluralité exceptionnelle. Outre une scène indépendante très vivante et une grande variété de troupes et d’orchestres amateurs, le paysage artistique allemand est marqué aujourd’hui encore par le théâtre et la musique de répertoire, un mode de fonctionnement des salles de spectacle dans lequel les artistes sont engagés pour jouer la même pièce pendant plusieurs mois voire plusieurs années.

Depuis 2014, suite à une initiative de l’Association des théâtres et orchestres allemands et du Conseil allemand pour la musique, la scène théâtrale et orchestrale allemande est inscrite au répertoire fédéral du patrimoine culturel immatériel, préalable posé à toute candidature auprès de l’Unesco.

Retour en haut de page