Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Le futur a besoin de la mémoire : la jeunesse se souvient

Heiko Maas et sa collègue Franziska Giffey entourés de groupes d’élèves

Heiko Maas et sa collègue Franziska Giffey entourés de groupes d’élèves, © © Thomas Imo/photothek.net

30.01.2019 - Article

Le ministère fédéral des Affaires étrangères et le ministère fédéral de la Famille, des Personnes âgées, de la Femme et de la Jeunesse œuvrent conjointement pour une culture de la mémoire dans le cadre du programme « Jugend erinnert » (La jeunesse se souvient).

La culture de la mémoire se transforme : la génération des survivants de la Shoah qui pouvait transmettre ses expériences à la génération suivante aura bientôt disparu. Il est donc nécessaire de renforcer la culture de la mémoire. Le ministère fédéral des Affaires étrangères se concentre ici sur ses compétences premières, à savoir les échanges internationaux et les rencontres. Une enveloppe de cinq millions d’euros est mise à disposition pour des projets.

« Erinnern für die Gegenwart », un concours organisé dans les écoles allemandes à l’étranger

Dans le cadre du concours « Erinnern für die Gegenwart » (La mémoire au service du présent), 140 écoles allemandes à l’étranger sont invitées pendant l’année scolaire 2019/2020 à réaliser des projets portant sur la culture de la mémoire. L’initiateur de ce concours d’idées est le ministre fédéral des Affaires étrangères, Heiko Maas. On demande aux élèves des contributions créatives concernant l’histoire de l’école en tant qu’institution, notamment dans les périodes difficiles, et répondant par exemple aux questions suivantes : À quoi ressemblait la vie quotidienne à l’école sous le national-socialisme en Allemagne ? Comment étaient organisés l’enseignement et la collectivité à l’ère coloniale ? À la fin de l’année scolaire, les élèves ayant soumis les trois meilleurs projets seront invités à Berlin. Ce concours vise à mieux faire comprendre la culture de la mémoire et la tolérance aux élèves, y compris à ceux qui n’ont pas de lien familial avec l’Allemagne.

« menschen gedenken – jugend macht zukunft », un projet de rencontre germano-polonais

Placé sous le haut patronage du ministre fédéral des Affaires étrangères, Heiko Maas, et de son homologue polonais Jacek Czaputowicz, « menschen gedenken – jugend macht zukunft » (La mémoire des hommes – la jeunesse porteuse d’avenir) est un projet pilote de rencontre de jeunes. Des classes d’Allemagne et de Pologne étudieront ensemble le destin de victimes de crimes de guerre allemands ou de la Shoah ou encore l’histoire de la destruction, dans les deux pays, de biens culturels ayant respectivement joué un rôle particulier. Outre les visites mutuelles, des visites de lieux de mémoire en Allemagne et en Pologne joueront un rôle important. Le projet débute en 2019 avec deux couples d’écoles partenaires ; il sera élargi par la suite.

Coopération avec la Fondation « Mémoire, responsabilité et avenir »

Le ministère fédéral des Affaires étrangères et la Fondation « Mémoire, responsabilité et avenir » (Stiftung Erinnerung, Verantwortung und Zukunft - EVZ) travaillent étroitement ensemble pour permettre des rencontres bilatérales et trilatérales dans des lieux de mémoire et réaliser des projets communs d’histoire et de mémoire avec des jeunes venus d’Allemagne, d’Israël et des pays d’Europe orientale. Il est également prévu de promouvoir des projets sur le thème de la mémoire avec la société civile en Allemagne et dans les pays partenaires.

Avec l’appui du ministère fédéral des Affaires étrangères, la Fondation élabore des programmes de perfectionnement et d’accompagnement pour les jeunes enseignants dans des lieux de mémoire, des écoles et d’autres établissements de formation, l’objectif étant toujours d’établir ou de renforcer les échanges internationaux. La Fondation ouvrira et expérimentera par ailleurs pour le ministère fédéral des Affaires étrangères de nouveaux accès, numériques surtout, aux informations historiques et aux témoignages des survivants.

Retour en haut de page