Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Éducation : l’égalité des chances, priorité de l’Allemagne

Le gouvernement allemand examinait hier en conseil des ministres le dernier rapport gouvernemental sur l’éducation établi par des experts indépendants.

Le gouvernement allemand examinait hier en conseil des ministres le dernier rapport gouvernemental sur l’éducation établi par des experts indépendants., © Dpa/pa

10.01.2019 - Article

Davantage de jeunes enfants scolarisés, davantage d’étudiants : le dernier rapport national sur l’éducation est porteur de bonnes nouvelles. Le gouvernement allemand entend plus que jamais se concentrer sur une priorité : renforcer l’égalité des chances.

Tous les deux ans, ils remettent un rapport au gouvernement allemand sous la houlette de l’Institut allemand pour la recherche pédagogique internationale. Cette année, les experts indépendants chargés du Rapport national sur l’éducation avaient plutôt de bonnes nouvelles à annoncer. Les investissements dans l’éducation ont augmenté (282 milliards d’euros en 2016, en hausse de 2,9 % par rapport à 2015). L’engouement pour les études supérieures universitaires ne cesse de croître (plus d’un demi-million d’étudiants inscrits en 1ère année ces cinq dernières années). D’importants efforts sont faits par les pouvoirs publics pour le financer (20 milliards d’euros sur la période 2007-2023). Le niveau d’éducation général est en hausse (en dix ans, le pourcentage d’élèves qui atteignent le niveau bac a grimpé de 19,6 % à 41,1 %). Mais les défis n’ont pas disparu.

Le principal d’entre eux est connu depuis longtemps : il s’agit du lien entre origine (sociale ou culturelle) et réussite scolaire. Des mesures ont été entreprises depuis plusieurs années. Elles visaient à inciter les parents à scolariser les enfants plus tôt pour réduire les écarts qui apparaissent dès le plus jeune âge et accroître l’égalité des chances. Elles entendaient aussi encourager l’école « toute la journée » (et non jusqu’à la mi-journée comme c’est souvent le cas en Allemagne ».

Des avancées et des mesures en Cours

 

Réduire les fractures éducatives en améliorant l’éducation dès le plus jeune âge est la priorité du gouvernement allemand en matière d’éducation.
Réduire les fractures éducatives en améliorant l’éducation dès le plus jeune âge est la priorité du gouvernement allemand en matière d’éducation.© Dpa/pa

Le rapport indique qu’elles ne sont pas restées lettre morte. Entre 2015 et 2017, le nombre de jeunes enfants  encadrés a bondi de plus de 10 %. Un tiers des moins de trois ans fréquentent aujourd’hui la crèche ou le jardin d’enfants. Et le Bundestag vient de voter une loi qui prévoit 5,5 milliards d’euros d’investissements d’ici à 2022 pour accélérer les choses.

Quant au modèle de « l’école à plein temps », il gagne du terrain. Près de la moitié des écoliers du primaire en bénéficient aujourd’hui. Le gouvernement vient, en outre, de créer un droit à « l’école à plein temps » pour tous les élèves de primaire. Il est assorti d’un plan d’investissements de deux milliards d’euros.

Le gouvernement allemand, qui a examiné le rapport national sur l’éducation mercredi en conseil des ministres, l’a réaffirmé : améliorer l’éducation pour renforcer l’égalité des chances est sa priorité. Outre les mesures évoquées, il réfléchit à améliorer la formation des maîtres, appelés à enseigner à des publics de plus en plus diversifiés. Il souhaite aussi renforcer le soutien spécifique aux jeunes issus de milieux sociaux défavorisés ou d’origine étrangère. Enfin, il entend redonner toutes ses lettres de noblesse à la formation professionnelle, et miser sur la formation tout au long de la vie pour les adultes.

A.L.

Plus d’informations :

Office de presse et d'information du gouvernement fédéral (en allemand)

Ministère allemand de l'Éducation et de la Recherche : améliorer l'éducation à la culture dans les zones rurales (en allemand)

Retour en haut de page