Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Reclam : le petit livre jaune entre au musée

Hans-Jochen Marquardt, directeur du Musée littéraire et initiateur de l’exposition Reclam à Leipzig, présente une édition de la Librairie du Week-end que les éditions Reclam publiaient en coffret dans les années 1927-1930. Le Musée Reclam, qui vient d’ouvrir ses portes, présente plus de 10 000 ouvrages publiés par les éditions Reclam depuis 150 ans

Hans-Jochen Marquardt, directeur du Musée littéraire et initiateur de l’exposition Reclam à Leipzig, présente une édition de la Librairie du Week-end que les éditions Reclam publiaient en coffret dans les années 1927-1930. Le Musée Reclam, qui vient d’ouvrir ses portes, présente plus de 10 000 ouvrages publiés par les éditions Reclam depuis 150 ans, © dpa-Zentralbild

06.11.2018 - Article

Grâce à un universitaire et collectionneur passionné, la mythique collection Reclam des classiques de la littérature a désormais son musée. Il vient d’ouvrir ses portes  à Leipzig.

En 150 ans, 600 millions de classiques en format compact ont été vendus
En 150 ans, 600 millions de classiques en format compact ont été vendus. Depuis 1970, la couverture est jaune canari pour la littérature allemande, orange pour les ouvrages bilingues, rouge pour les textes étrangers en langue originale, bleue pour les clés de lecture destinées aux élèves et verte pour les analyses et commentaires d’œuvres© dpa

C’est le petit livre jaune le plus célèbre du monde. Quel écolier allemand, quel germaniste n’a pas usé ses yeux sur les petits caractères serrés des « classiques Reclam » ? Depuis plus de 150 ans, la Bibliothèque universelle, lancée en 1867 par l’éditeur Philipp Reclam, permet à tous de lire les grandes œuvres de la littérature allemande et mondiale pour un prix modique.

Cette collection mythique a désormais son musée.

Il vient d’ouvrir ses portes à Leipzig, berceau des éditions Reclam. Il s’agit d’une initiative privée lancée par un collectionneur passionné, Hans-Jochen Marquart. Cet universitaire de 65 ans, spécialiste de Kleist et ancien directeur de musée à la retraite est « tombé » dans la Bibliothèque dès son plus jeune âge. Il a grandi à Leipzig. Son père, Hans Marquart, a dirigé les éditions Reclam dans les années 1960. Alors, depuis un demi-siècle, il accumule les éditions originales de la collection, écumant les librairies et chinant dans le monde entier. Celles qu’il ne possède pas sont peu nombreuses.

Un livre, des histoires, une Histoire

De ce fond exceptionnel, il a voulu faire un musée. Celui-ci a vu le jour dans le sous-sol du Musée Littéraire de Leipzig, dans le quartier graphique. Près de 10 000 livres fabriqués depuis 1867 sont exposés dans les vitrines et sur les étagères du petit local avec vue sur l’ancien immeuble des éditions Reclam.

On y trouve aussi des pièces originales et étonnantes comme les « distributeurs automatiques de livres » installés par Reclam dans les villes allemandes dans les années 1910 et 1920. Elles sont parfois le reflet émouvant des vicissitudes de l’histoire, à l’instar des bibliothèques de campagne utilisées pendant la Première et la Seconde Guerre mondiale ou des écrits pacifistes clandestins illégalement publiés avec la couverture des classiques Reclam.

Certaines découvertes sont inattendues : des bibliothèques présentées sous forme de coffrets en métal capables de résister aux climats tropicaux, un tableau technique de 1926 expliquant la fabrication des classiques Reclam, des autographes de Ernst et Heinrich Reclam, un autographe Thomas Mann et un manuscrit de Hermann Hesse, deux Prix Nobel de littérature.

L’exposition retrace l’histoire de la Bibliothèque universelle des débuts à nos jours. On y découvre que le petit livre jaune… ne s’est paré d’une robe canari qu’en 1970 ! Depuis, il a décliné les couleurs de l’arc-en-ciel : une couverture orange signale aujourd’hui un ouvrage bilingue, le rouge des textes étrangers en langue originale, le bleu des clés de lecture pour les élèves et le vert des analyses et commentaires d’œuvres.

Retour à Leipzig

Pour les éditions Reclam, l’ouverture de ce musée ressemble à un retour aux sources. Elle permet à l’éditeur d’être de nouveau présent à Leipzig, la ville qui l’a vu naître, alors que la production a été entièrement transférée à Stuttgart en 2006.

A.L.

 

Plus d’informations :

Musée Littéraire (Musée Reclam) (en allemand)

Éditions Reclam (en allemand)

Retour en haut de page