Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Nouvelles ambitions pour le numérique

Un comité interministériel va piloter la politique du numérique, priorité du gouvernement allemand. Une stratégie avec des objectifs chiffrés est annoncée pour l’automne.

Un comité interministériel va piloter la politique du numérique, priorité du gouvernement allemand. Une stratégie avec des objectifs chiffrés est annoncée pour l’automne., © Dpa/pa

03.07.2018 - Article

Travail, médecine, transports, loisirs : le numérique est partout. C’est un défi dont il faut faire une chance pour l’économie et la société. Dans ce but, le gouvernement allemand vient de créer un comité interministériel au numérique.

Le gouvernement allemand vient pour la première fois de se doter d’un comité interministériel au numérique, qui sera présidé par la chancelière Angela Merkel. Sa création, quatre ans après le lancement d’un Agenda numérique (2014-2017), révèle l’importance décisive qu’ont acquise la révolution numérique et ses conséquences aux yeux du gouvernement allemand.

Le comité se réunira régulièrement pour coordonner la politique allemande sur les différents aspects de la révolution numérique au plus haut niveau. Il aura pour objectif, d’ici au mois de novembre, d’élaborer une stratégie de mise en œuvre commune pour le pilotage des projets numériques. Cette stratégie sera pourvue d’objectifs chiffrés.

La numérisation « est l’un des grands défis auxquels sont confrontées l’économie et la société », a souligné Steffen Seibert, porte-parole de la chancelière. « Mais elle recèle en même temps des opportunités immenses si elle se met en place intelligemment ». 

Intelligence artificielle, blockchain et travail à l’ère numérique

Berlin prépare également une stratégie en matière d’intelligence artificielle, une stratégie complète sur les blockchains et des mesures pour accompagner la numérisation du monde du travail.
Berlin prépare également une stratégie en matière d’intelligence artificielle, une stratégie complète sur les blockchains et des mesures pour accompagner la numérisation du monde du travail.© Dpa/pa

La semaine dernière, trois sujets ont dominé l’ordre du jour de la première réunion du comité interministériel au numérique : l’élaboration d’une stratégie pour l’intelligence artificielle, la préparation d’une stratégie « complète » pour développer la technologie du blockchain et l’organisation du monde du travail dans l’environnement 4.0.

Conscient de l’âpre concurrence qui règne dans le domaine de l’intelligence artificielle, Berlin ambitionne en effet d’attirer des chercheurs dans cette spécialité en leur offrant les meilleures conditions.

Dans le domaine des blockchain, technologie de stockage utilisée notamment par les cryptomonnaies, le gouvernement veut offrir un environnement propice est aux start-up et réseaux de créateurs d’entreprise. Cette technologie est, en effet, à la base de nouveaux modèles de gestion innovants.

Quant à l’avenir du monde du travail, c’est sans doute l’un des aspects qui préoccupe le plus le grand public à l’aube de l’ère numérique. Ce vaste chantier consistera, pour le gouvernement, à accompagner les transformations dans l’intérêt des salariés. Cela passe(ra) notamment par la formation continue, ainsi que par une réflexion sur l’organisation du travail, les parcours professionnels et la flexibilité horaire et géographique.

A.L.

Plus d’informations :

Office de presse et d'information du gouvernement fédéral (en allemand)

L'Agenda 2014-2017 du gouvernement allemand pour le numérique (en allemand)

Année de la science 2018 consacrée aux univers professionnels de demain (en allemand)

Retour en haut de page