Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Rapport sur l’éducation 2018 – études supérieures, une tendance constante à la hausse

Des étudiants à la TUHH à Hambourg, Allemagne. Le rapport montre que le nombre de candidats à des études reste à la hausse

Des étudiants à la TUHH à Hambourg, Allemagne. Le rapport montre que le nombre de candidats à des études reste à la hausse, © Ute Grabowsky/photothek.net

25.06.2018 - Article

Des investissements plus nombreux dans l’éducation, des diplômes plus élevés et un net développement de l’accueil à temps plein. Pour le gouvernement fédéral, l’égalité des chances demeure un enjeu essentiel.

La Conférence permanente des ministres de l’éducation et des affaires culturelles des Länder en République fédérale d’Allemagne (KMK) et la ministre fédérale de l’Éducation et de la Recherche, Anja Karliczek, a présenté le rapport sur l’éducation 2018.

« Le septième rapport sur l’éducation montre à nouveau que de plus en plus de personnes aspirent à une éducation de qualité », a déclaré la ministre Anja Karliczek au sujet de l’une des conclusions centrales du rapport sur l’éducation 2018 qu’elle a présenté avec le président de la KMK, Helmut Holter.

La ministre a également souligné qu’une éducation de qualité assurait à tous de meilleures chances d’intégration professionnelle et sociale ainsi qu’un revenu plus élevé. Selon le rapport, un diplôme plus élevé aurait également un effet positif sur la santé, renforcerait l’engagement politique et serait une source de plus grande satisfaction dans la vie.

Plus de titulaires du baccalauréat

Le niveau d’éducation de la population a évolué de manière positive ces dernières années. En 2006, 23 pour cent de la population âgée de plus de 15 ans avaient le baccalauréat. En 2016, l’on comptait déjà 31 pour cent de bacheliers. Durant la même période, le nombre de titulaires d’un certificat de fin d’études (Hauptschulabschluss) a baissé de 41 à 31 pour cent. Parallèlement, la proportion de titulaires d’un diplôme universitaire a augmenté.

Autres conclusions centrales :

  • Investissements : selon les calculs provisoires, le montant des dépenses consacrées au système éducatif allemand est passé d’environ 274 milliards d’euros (2015) à environ 281 milliards d’euros (2016). À lui seul, l’État fédéral a doublé ses investissements dans l’éducation.
  • Demande pour les études supérieures : en 2017, le nombre d’étudiants de première année s’élevait à 511 000 et dépassait pour la cinquième fois consécutive le demi-million.
  • Accueil des jeunes enfants : le nombre de places d’accueil pour les enfants de moins de trois ans continue de s’accroître. Depuis 2006, plus de 475 000 places supplémentaires ont été créées. Les migrants sont de plus en plus nombreux à mettre leurs enfants à la crèche.
  •  Offres d’accueil à temps plein : un élève de l’école élémentaire sur deux profite aujourd’hui des offres d’accueil à temps plein. Le nombre de ces élèves a augmenté de 792 000 entre 2005/2006 et 2016/2017.
  • Formation continue : une personne sur deux âgée de 18 à 65 ans participe à des mesures de formation continue. Dans ce domaine, le pourcentage de participants reste élevé et constant.

Réussite dans les études liée à l’origine sociale

La ministre a souligné que l’égalité des chances était un objectif éducatif de première importance. L’origine sociale continue de jouer un trop grand rôle dans la réussite des études. Aucun pays n’a cependant réussi jusqu’à présent à y remédier complètement. Comme les études PISA le prouvent, la situation éducative de l’Allemagne s’est améliorée.

Pour continuer de progresser, le gouvernement fédéral améliore, entre autres, l’accueil à temps plein dans les écoles élémentaires. L’accord de coalition a prévu des investissement d’un montant de deux milliards d’euros.

Renforcer la formation professionnelle

Mme Karliczek a insisté sur le fait qu’elle souhaitait promouvoir également la formation professionnelle. Le gouvernement fédéral se mobilise ainsi en faveur d’un développement du numérique dans les écoles professionnelles. La bourse « Aufstiegs-BAföG » est destinée à apporter une aide financière pour favoriser l’évolution professionnelle.

Le rapport sur l’éducation en Allemagne est élaboré tous les ans par un groupe de scientifiques indépendants, placés sous l’égide de l’Institut allemand pour la recherche pédagogique internationale. Il fournit des chiffres et indique les évolutions dans tous les domaines de l’éducation, de l’éducation préscolaire à la formation continue et professionnelle. Le rapport s’est concentré cette année sur « Les effets et les résultats de l’éducation ».


© Gouvernement fédéral

Retour en haut de page