Willkommen auf den Seiten des Auswärtigen Amts

Une éducation précoce pour offrir de meilleures chances à tous les enfants

06.04.2018 - Article

Ce qu’apprennent et ce que vivent les tout-petits est déterminant pour leur avenir. Il est donc essentiel d’améliorer encore la qualité des établissements préscolaires pour garantir les mêmes chances à tous les enfants.

C’est ce qu’a souligné Franziska Giffey lors de sa visite d’une crèche linguistique à Berlin.

Établissements préscolaires : améliorer la qualité et la rémunération

La ministre pour la famille visite une crèche multilangue à Berlin
La ministre pour la famille visite une crèche multilangue à Berlin© dpa

Pour ouvrir de meilleures perspectives aux enfants, il importe de leur donner une bonne éducation et de les accompagner dès le plus jeune âge. L’éveil linguistique joue un rôle essentiel dans ce contexte. Franziska Giffey, ministre fédérale de la Famille, a pu s’en rendre compte elle-même le 29 mars lors de sa visite de la crèche « Abenteuerland » dans le quartier berlinois de Marzahn-Hellersdorf, en compagnie de la sénatrice pour l’Éducation, la Jeunesse et la Famille du Land de Berlin, Sandra Scheeres. Cet établissement qui accueille en tout 140 enfants fait partie du programme des « crèches linguistiques », initié et subventionné par le ministère fédéral de la Famille.

Franziska Giffey a souligné :

Le développement d’un enfant se joue dès le plus jeune âge, c’est pourquoi nous devons assurer une bonne qualité des établissements préscolaires. Il importe que tous les enfants, quelle que soit leur origine, qu’ils soient nés dans une famille riche ou pauvre, puissent faire leur chemin. Avec la loi pour une meilleure qualité des établissements préscolaires, nous comptons améliorer encore l’accompagnement des tout-petits. En même temps, nous devons également offrir aux éducateurs davantage de reconnaissance, un meilleur salaire ainsi qu’une rémunération des formations. Il est inconcevable que des jeunes gens choisissant le métier d’éducateur doivent se poser la question s’ils peuvent se le permettre financièrement. C’est la raison pour laquelle je plaide en faveur d’une grande campagne de formation et de recrutement, portée par la Fédération et les Länder.

Sandra Scheeres a ajouté :

En créant 40 000 places supplémentaires dans les crèches et les jardins d’enfants, en améliorant les effectifs et en supprimant les frais de scolarité, la ville de Berlin a fait de grands progrès dans le domaine de l’enseignement préscolaire ces dernières années. Nous souhaitons poursuivre cette voie, si possible avec le soutien de l’État. Cela fait plusieurs années que Berlin s’efforce de sensibiliser le gouvernement fédéral à la question de la qualification des éducateurs, et je suis très heureuse que la nouvelle ministre de la Famille Franziska Giffey ait choisi de se positionner aussi clairement à ce sujet, dès le début de son mandat.


L’entretien avec la direction et les salariés de la crèche « Abenteuerland » a lui aussi révélé à quel point il importe d’offrir un accompagnement de bonne qualité, notamment aux enfants issus d’un milieu défavorisé. Outre l’éveil linguistique, la crèche « Abenteuerland » est axée sur l’activité physique et la découverte. Ainsi, on trouve ici un parc d’activités, une salle de sports, des ateliers d’apprentissage et des espaces d’expérimentation pour les enfants. Dans la serre du jardin, ils peuvent cultiver et récolter leurs propres légumes. Effectivement, cette crèche attache une grande importance à un développement « en bonne santé ».
Grâce à une bonne éducation et un accompagnement attentif, on offre de meilleures chances aux enfants. Cela concerne en tout premier lieu les familles défavorisées. Et surtout : plus on s’y prend tôt, mieux c’est ! Un bon accompagnement des tout-petits est essentiel pour toute la trajectoire éducative, puisqu’il est la base de l’enseignement scolaire.

La langue, clé d’accès au monde

À travers le programme fédéral « Crèches linguistiques : car la langue est la clé d’accès au monde » (2016-2020), le ministère fédéral de la Famille soutient l’éducation linguistique intégrée au quotidien, la pédagogie inclusive et la coopération des familles au sein des crèches. Depuis 2017, les moyens ont été multipliés par deux pour s’élever désormais à 200 millions d’euros par an, cela permettant la création de jusqu’à 7 000 emplois à mi-temps supplémentaires dans les crèches et les jardins d’enfants et dans le domaine du conseil spécialisé.
Le programme s’adresse aux établissements accueillant un grand nombre d’enfants nécessitant un soutien linguistique particulier.

Plus d’informations :

Ministère fédéral de la Famille, des Personnes âgées, de la Femme et de la Jeunesse

Retour en haut de page