Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

La conscience écologique augmente

La conscience écologique augmente en Allemagne

La conscience écologique augmente en Allemagne, © dpa

31.05.2019 - Article

Selon une étude du ministère fédéral de l’Environnement, la majorité des Allemands estiment que la transition énergétique est trop lente.

La prise de conscience des citoyens allemands vis-à-vis de la politique environnementale a augmenté ces dernières années. Ainsi, les Allemands sont aujourd’hui 64 % à considérer la protection de l’environnement et du climat comme très importante,  contre 53 % en 2016. C’est ce qu’il ressort de l’étude actuelle sur la conscience environnementale publiée le 28 mai par le ministère fédéral de l’Environnement.

« L’urgence de la protection de l’environnement et du climat est maintenant dans l’esprit des citoyens », a déclaré Svenja Schulze, la ministre fédérale de l’Environnement, lors de la présentation de l’étude à Berlin.

Quatre personnes sur cinq estiment que la transition énergétique pour améliorer la protection du climat avance trop lentement. 43 % approuvent « entièrement » et 38 % « plutôt » cette affirmation. 92 % des plus de 14 ans considèrent le développement des sources d’énergie renouvelables en Allemagne, telles que le solaire et l’éolien, comme des mesures importantes favorisant la transition énergétique. Le sondage a été réalisé au 2e semestre 2018.

Pour quatre sondés sur cinq, la sortie du nucléaire est également trop lente, et 85 % d’entre eux estiment qu’il en va de même pour l’abandon des sources d’énergie fossiles comme le charbon et le gaz. « Je considère que le résultat de ce sondage correspond à des attentes auxquelles nous devons répondre », a souligné Mme Schulze qui a réitéré son souhait d’instaurer une taxe carbone ainsi qu’une loi contraignante sur la protection du climat.

Les sondés sont 95 % à estimer que le plus important est d’accroître l’efficacité énergétique grâce aux nouvelles technologies et de réduire la consommation d’énergie dans l’industrie. En outre, 88 % d’entre eux acceptent que la transition énergétique induise la restructuration de certains secteurs industriels.

Source : dpa, traduction : deutschland.de
Révisé par l’Ambassade d’Allemagne

Retour en haut de page