Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

L’Allemagne lance une alliance internationale contre les déchets

La quantité de plastique dans les océans, qui sont déjà les premières décharges mondiales, devrait décupler à l’horizon 2050.

La quantité de plastique dans les océans, qui sont déjà les premières décharges mondiales, devrait décupler à l’horizon 2050., © dpa/pa

15.05.2019 - Article

Des projets concrets pour réduire leur quantité et favoriser le recyclage dans les pays émergents et en développement.

Le ministre allemand de la Coopération économique et du Développement, Gerd Müller, a lancé il y a quelques jours avec le Ghana, l’Indonésie et une trentaine de partenaires industriels, associatifs et scientifiques une alliance contre les déchets. L’initiative, baptisée PREVENT, vise à apporter aux pays émergents et en développement des technologies pour produire moins de déchets, les éliminer efficacement et les recycler. «  Les déchets ne sont pas des matières à jeter, mais des matières premières  », a tenu à souligner M. Müller.

Le ministre a annoncé la mise en œuvre de projets très concrets. Au Ghana, l’Allemagne construit un système de recyclage sur la plus grande décharge électronique à ciel ouvert d'Afrique. Le projet va former 10 000 personnes et leur offrir un emploi. Jusqu’à présent, ces Ghanéens démontaient ces déchets électroniques sans protection contre les émanations toxiques. Les acides pénétraient dans le sol et les eaux souterraines.

En Indonésie, Berlin va investir dans la construction de déchetteries et d’usines de tri modernes. Le pays est avec la Chine, les Philippines, le Vietnam et la Thaïlande l’un des cinq pays dont proviennent plus de la moitié des déchets plastiques mondiaux. Or, beaucoup d’entre eux se retrouvent ensuite dans les fleuves et les océans.

«  Une question de survie au même titre que le réchauffement  »

À Agbogbloshie, près d‘Accra (Ghana), sur la plus grande décharge électronique à ciel ouvert d'Afrique.
À Agbogbloshie, près d‘Accra (Ghana), sur la plus grande décharge électronique à ciel ouvert d'Afrique.© dpa/pa

Contre les déchets, il est urgent d’agir, alerte M. Müller. Ils «  sont en train de devenir une question de survie au même titre que le réchauffement climatique  ».

Selon le ministre, la quantité de déchets devrait augmenter de 70 % au niveau mondial pour atteindre 3,4 milliards de tonnes en 2050. La quantité de plastique dans les océans, devenus les premières décharges mondiales, va être multipliée par dix. «  Si l’on ne fait rien il y aura plus de plastique que de poissons dans la mer en 2050  ».

Néanmoins, une lueur d’espoir est peut-être en train de poindre à l’horizon. Vendredi dernier, à Genève, quelque 180 pays ont décidé de durcir les règles concernant l’exportation de déchets plastiques dans le monde. Cet accord va permettre aux pays de refuser des plastiques polluants non recyclables, et donc contraindre les pays industrialisés à tirer et à recycler eux-mêmes autant que possible leurs déchets plastiques. «  C’est un grand progrès  », s’est félicitée la ministre allemande de l’Environnement, Svenja Schulze.

A.L.

Plus d’informations :

Site web de l'alliance PREVENT contre les déchets (en anglais/ allemand)

Ministère allemand de la Coopération économique et du Développement (en allemand)

Ministère allemand de l'Environnement (en allemand)

 

Retour en haut de page