Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

L’agriculture durable – « notre action doit tenir compte de nos petits-enfants »

Produire dans les limites des ressources disponibles, tel est l’enjeu de l’agriculture durable

Produire dans les limites des ressources disponibles, tel est l’enjeu de l’agriculture durable, © dpa

31.01.2019 - Article

Assez à manger pour tous, la protection et la conservation des sols, de l’eau, de la biodiversité et de l’air – c’est tout cela que symbolise une exploitation agricole et forestière durable.

La ministre fédérale de l’Alimentation et de l’Agriculture, Julia Klöckner, s’est exprimée en faveur de la production de matières premières renouvelables et d’une extension des superficies consacrées à l’agriculture biologique.
« La durabilité, cela signifie pour moi avant tout que notre action tienne compte de nos petits enfants », a déclaré Mme Klöckner lors d’un entretien avec le Conseil pour le développement durable (RNE). C’est très important surtout dans le secteur agroalimentaire où les exploitations sont souvent transmises d’une génération à l’autre, a-t-elle ajouté.

Promouvoir l’agriculture biologique

Les superficies consacrées à l’agriculture biologique vont devenir plus nombreuses : ces exploitations devraient atteindre 20 % de la superficie agricole totale d’ici à 2030, estime la ministre allemande, confirmant ainsi l’objectif fixé pour l’agriculture biologique dans le cadre de la stratégie allemande de développement durable.

Afin de faire progresser l’agriculture durable, le ministère fédéral de l’Alimentation et de l’Agriculture veut créer des incitations. Le programme fédéral pour l’agriculture biologique en est une. « J’ai nettement augmenté les aides disponibles, de 20  elles sont passées à 30  millions d’euros », a fait remarquer la ministre.

Plus de terres arables d’ici à 2030

Au cours des 20 dernières années, l’Allemagne a perdu un million d’hectares de terres arables. D’anciennes surfaces cultivables ont cédé la place par exemple à des habitations et à des infrastructures. Pour assurer la sécurité alimentaire sur le long terme et préserver de précieux espaces naturels, Mme Klöckner entend stopper cette tendance : « D’ici à 2030, nous voulons réduire cette occupation des sols à moins de 30 hectares par jour. »

Moins de denrées alimentaires « pour la poubelle »

Alors que les terres utilisées pour l’agriculture sont de moins en moins nombreuses en Allemagne, de plus en plus d’aliments finissent à la poubelle. Les Allemands jettent, en effet, en moyenne 82 kilos de nourriture par an. Le ministère fédéral de l’Alimentation et de l’Agriculture fait donc campagne contre le gaspillage alimentaire notamment via le site d’information zugutfuerdietonne.de (Trop bon pour la poubelle). Il a élaboré par ailleurs un document d’orientation afin de renforcer la prise de conscience concernant cette problématique.

Le Conseil pour le développement durable est un organe consultatif du gouvernement fédéral chargé de toutes les questions ayant trait au développement durable. Il fait le lien entre la société et la politique et joue un rôle important comme acteur dans le dialogue au sein de la société. Ses membres sont nommés par la chancelière fédérale.

Retour en haut de page