Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Entre ville et campagne

La moisson à Sehnde, près de Hanovre

La moisson à Sehnde, près de Hanovre, © dpa

17.01.2019 - Article

Berlin accueille à partir de demain la Semaine verte internationale, le plus grand salon mondial de l’alimentation et de l’agriculture. Au menu : des produits du terroir, des animaux, des machines… et des débats sur le futur de notre alimentation.

La campagne à la ville. Ou la ville à la campagne ? À partir de demain, Berlin fera se rencontrer deux mondes qui souvent s’ignorent : celui des producteurs et celui des consommateurs. La 84e Semaine verte internationale s’installe pour dix jours jusqu’au 27 janvier au pied de la tour de radio de la capitale allemande.

Du 18 au 27 janvier, la Semaine verte de Berlin rassemble plus de 1 700 exposants de 60 pays et attend 400 000 visiteurs
Du 18 au 27 janvier, la Semaine verte de Berlin rassemble plus de 1 700 exposants de 60 pays et attend 400 000 visiteurs© picture alliance

Cette gigantesque ferme urbaine est le grand rendez-vous agricole du début de l’année en Allemagne et le premier salon mondial de l’alimentation et de l’agriculture. On y trouve des centaines de spécialités locales à goûter, d’outils à découvrir, d’animaux à toucher et d’agriculteurs à rencontrer. Cette année, elle accueille un nombre record d’exposants (1 750 venus de plus de 60 pays) et s’attend à une fréquentation au beau fixe de 400 000 visiteurs.

Au menu, petits et grands trouveront des découvertes gastronomiques – mais aussi des produits bio. Depuis trois ans, ils ont plus que jamais le vent en poupe en Allemagne. En 2017, le nombre des exploitations converties à l’agriculture biologique a fait un bond de 10 % et les professionnels de la filière s’attendent des chiffres comparables pour 2018. Des prix stables et de meilleures conditions d’installation engagent sans doute les candidats à sauter le pas. Une exploitation sur dix serait désormais passée au bio en Allemagne.

C’est, plus généralement, une tendance de fond. Les Allemands, comme les Français, sont plus attentifs au contenu de leur assiette. Les débats autour de l’alimentation se multiplient, de l’usage des pesticides à l’avenir de la Politique agricole commune (PAC) en passant par l’enjeu climatique et par le défi qui consistera à nourrir plus de neuf milliards d’êtres humains à l’horizon 2050.

La Semaine verte se fera la caisse de résonnance de toutes ces discussions. L’ambition d’une politique agricole moins productiviste et plus soucieuse de l’environnement, par exemple, devrait mobiliser des manifestants samedi à Berlin. Ils répondront à l’appel d’une centaine d’associations regroupées sous la bannière « Wir haben es satt ! » (« Nous en avons assez ! »).

Les responsables politiques viendront aussi nombreux comme chaque année, à commencer par le président allemand, Frank-Walter Steinmeier, et par la chancelière Angela Merkel.

Pour la première fois, cette dernière prendra également la parole dans le cadre du Forum mondial pour l'alimentation et l'agriculture (GFFA), qui se tient depuis 2009 parallèlement à la Semaine verte. Elle devrait souligner le potentiel que recèlent les innovations numériques pour l’avenir de l’agriculture, qu’il s’agisse de rentabilité, d’amélioration du bien-être animal ou d’environnement.

A.L.

Plus d’informations :

Semaine verte internationale de Berlin (18-17 janvier 2019 - en anglais et allemand)
Forum mondial pour l'alimentation et l'agriculture (Global Forum for Food and Agriculture, GFFA - an anglais et allemand)
Ministère allemand de l'Alimentation et de l'Agriculture (en allemand et anglais)
Office de presse et d'information du gouvernement allemand (en allemand)

Retour en haut de page