Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Déchets plastique : Berlin veut inverser la tendance

La ministre allemande de l’Environnement, Svenja Schulze, reprend la lutte contre les déchets plastique avec un plan en cinq points

La ministre allemande de l’Environnement, Svenja Schulze, reprend la lutte contre les déchets plastique avec un plan en cinq points, © dpa-Zentralbild

27.11.2018 - Article

La ministre allemande de l’Environnement, Svenja Schulze, a présenté hier un plan en cinq points pour réduire la quantité de déchets en plastique et augmenter le recyclage.

Ils flottent à la surface des océans, étouffent les tortues marines, intoxiquent les poissons que nous mangeons et se dispersent sur les plages. Les déchets plastique sont l’un des fléaux de la société de consommation contemporaine. En Allemagne, la ministre de l’Environnement, Svenja Schulze, vient d’annoncer un plan en cinq points pour réduire leur production et augmenter le recyclage.

Moins de plastique, plus de recyclage

Le plan gouvernemental prévoit la réduction de l’utilisation des matières plastiques (emballages de fruits et légumes, bouteilles jetables, pailles, cotons-tiges, etc.) et l’augmentation du recyclage
Le plan gouvernemental prévoit la réduction de l’utilisation des matières plastiques (emballages de fruits et légumes, bouteilles jetables, pailles, cotons-tiges, etc.) et l’augmentation du recyclage© dpa Themendienst

Réduire les produits et les emballages inutiles est sa priorité numéro un. Cela passe par le soutien aux projets européens tels que l’interdiction de la vaisselle jetable, des pailles en plastique et des cotons-tiges. Au niveau national, la ministre veut engager le dialogue avec les distributeurs pour les convaincre de réduire l’usage du plastique. Il y a deux ans, ces derniers avaient accepté de réduire l’usage des sacs plastique. Avec pour résultat une baisse des deux tiers de leur utilisation.

À cela s’ajoutera la promotion du recyclage, le deuxième élément clé. Les producteurs paieront une redevance réduite pour le tri sélectif s’ils utilisent des produits recyclés. Ils seront encouragés à fabriquer des produits réparables, comme le prévoit aussi la directive européenne sur l’écodesign. Le gouvernement allemand engagera, par ailleurs, des négociations avec les fabricants, les distributeurs et l’industrie du recyclage pour accroître la demande de produits recyclés. Enfin, le plan confirme les objectifs fixés par la loi sur les emballages en plastique : dès 2019, leur taux de recyclage devra passer de 36 % à 58,5 %, pour atteindre 63 % en 2022.

Le plan prévoit encore d’autres mesures : une meilleure information pour prévenir le rejet de plastique dans le compost, un engagement financier et technologique de l’Allemagne (50 millions d’euros sur dix ans) pour aider les pays dont les fleuves rejettent le plus de déchets plastique en mer à réduire leur pollution.

« Dans nos sociétés de consommation », a souligné la ministre, « nous produisons beaucoup, beaucoup trop de plastique ». « À travers ces mesures, nous initions une inversion de la tendance ». Cela veut dire produire moins de déchets. Mais aussi « exporter des solutions techniques [et] […] des solutions du quotidien » au lieu d’exporter du plastique.

A.L.

Plus d’informations :

Ministère fédéral de l'Environnement (en allemand)
Office de presse et d'information du gouvernement fédéral (en allemand)

Retour en haut de page