Willkommen auf den Seiten des Auswärtigen Amts

En Allemagne, l’électricité verte fait des étincelles

Le développement des énergies renouvelables est le point fort de la transition énergétique allemande. En 2016, l’électricité verte a couvert près d’un tiers de la consommation nationale.

Le développement des énergies renouvelables est le point fort de la transition énergétique allemande. En 2016, l’électricité verte a couvert près d’un tiers de la consommation nationale., © Dpa/pa

02.07.2018 - Article

La production d’électricité à partir de sources renouvelables a dépassé les 100 milliards de kWh au premier semestre 2018, un record. Toutefois, le chantier du tournant énergétique n’avance pas partout au même rythme, regrette un rapport remis au gouvernement.

De janvier à juin 2018, l’Allemagne a produit 104 milliards de kilowatt/heure (kWh) électriques grâce au vent, au soleil, à la biomasse et à l’hydroélectricité. C’est un record absolu, indique le groupe énergétique E.on, qui a publié le chiffre. Arithmétiquement, cela permettrait de couvrir la consommation d’électricité de tous les ménages allemands pendant un an.

Selon E.on, la plus grande partie de cette électricité provient des éoliennes, avec 55 milliards de KWh produits en six mois sur terre et en mer. Viennent ensuite le solaire (21 milliards kWh), la biomasse (20 milliards kWh) et les barrages hydrauliques (un peu moins de 8 milliards kWh). Au total, la production d’électricité renouvelable a augmenté de 33 % en trois ans.

Production record

Pour acheminer l’électricité verte dont la production est disséminée sur le territoire, il faut construire de nouvelles lignes électriques. Mais le chantier a pris du retard. Ajuster le rythme des différents chantiers est actuellement le principal défi de la transition énergétique Allemande.
Pour acheminer l’électricité verte dont la production est disséminée sur le territoire, il faut construire de nouvelles lignes électriques. Mais le chantier a pris du retard. Ajuster le rythme des différents chantiers est actuellement le principal défi de la transition énergétique Allemande.© Dpa/pa

Ce n’est pas nouveau : l’électricité verte a le vent en poupe en Allemagne. C’est le résultat d’une politique ambitieuse et déterminée qui a commencé avec la loi sur les énergies renouvelables du gouvernement Schröder en 2000 et s’est poursuivie avec ses différentes réformes.

Les deux dernières versions du texte (2014 et 2017) ont ainsi encouragé les procédures d’appels d’offres, c’est-à-dire l’émancipation des renouvelables des subventions de l’État. Pari gagné. En 2017, la production a enregistré sa plus forte hausse sur un an : 218 milliards de KWh produits, soit 36,2 % de la consommation brute d’électricité contre 31,6 % l’année précédente. Près de 180 millions de tonnes d’émissions de CO2 ont ainsi pu être économisés.

Le tout à moindre coût grâce à la baisse des subventions. Selon le ministre allemand de l’Économie et de l’Énergie, Peter Altmaier, « les énergies renouvelables devraient être pleinement compétitives d’ici quatre à cinq ans ».

Remettre en phase les différents chantiers de l’Energiewende

Néanmoins, il s’agit là du versant le plus ensoleillé du tournant énergétique allemand. Il existe aussi des zones d’ombre, souligne un rapport remis la semaine dernière au gouvernement. Le développement des réseaux électriques (nécessaires pour raccorder les sites de production d’électricité renouvelable) est trop lent L’Allemagne n’a pas atteint ses objectifs en matière d’efficacité énergétique. Et le secteur des transports reste à la traîne.

Avec une conséquence que la ministre de l’Environnement, Svenja Schulze, a qualifiée d’« amère » : l’Allemagne ne remplira pas ses objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre en 2020.

Berlin est donc en train de prendre des mesures pour remettre le pays sur les rails de ses engagements internationaux. Le gouvernement vient de nommer une commission pour fixer un calendrier de sortie du charbon. Il entend aussi accélérer la construction de nouvelles lignes électriques afin de pouvoir acheminer l’électricité produite par les sources renouvelables jusqu’aux consommateurs.

Remettre en phase le développement de la production d’électricité verte et celui du réseau de distribution est, en effet, la principale urgence. Mais ce n’est pas le seul défi. Ainsi, la commission de surveillance du tournant énergétique vient d’appeler le gouvernement à freiner le développement des énergies renouvelables pour une seconde raison : les terrains vont commencer à manquer pour implanter des éoliennes.

 

A.L.

Plus d’informations :

Ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie (en allemand)

Office de presse et d'information du gouvernement fédéral (en allemand)

E.on (en allemand)

Portail d'information officiel sur le Tournant énergétique (en allemand)

Chiffres actuels sur le développement des énergies renouvelables en Allemagne - Ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie (en allemand)

Think tank Agora Energiewende (en allemand et anglais)

Retour en haut de page