Willkommen auf den Seiten des Auswärtigen Amts

Les diplomates du climat réunis à Berlin

Les représentants de plus de 30 pays étaient réunis en ce début de semaine à Berlin pour un rendez-vous informel visant à préparer la prochaine conférence internationale sur le climat. L’enjeu : amener les pays signataires de l’Accord de Paris (2015) à revoir à la hausse leurs objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre pour limiter le réchauffement à 2°C en 2100

Les représentants de plus de 30 pays étaient réunis en ce début de semaine à Berlin pour un rendez-vous informel visant à préparer la prochaine conférence internationale sur le climat. L’enjeu : amener les pays signataires de l’Accord de Paris (2015) à revoir à la hausse leurs objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre pour limiter le réchauffement à 2°C en 2100, © JOKER

19.06.2018 - Article

Comment réaliser les ambitions inscrites en 2015 dans l’Accord de Paris ? Comment financer l’aide aux pays les moins avancés ? C’est l’objet des négociations climatiques actuelles dont Berlin était le centre en ce début de semaine.

Fin avril, l’ONU lançait un cri d’alarme : il reste peu de temps pour éviter un réchauffement climatique aux conséquences catastrophiques ; les États doivent d’urgence relever leurs ambitions de manière radicale. Deux ans et demi après l’Accord de Paris, le climat reste une question brûlante. Et si les initiatives (locales, associatives, privées, etc.) se multiplient, les États demeurent sous pression pour aboutir à une mise en œuvre de l’accord qui limite réellement la hausse des températures à une fourchette « raisonnable » de 1,5 °C à 2 °C d’ici à 2100. Les diplomates de 35 d’entre eux étaient réunis à Berlin lundi et mardi.

Après le retrait des États-Unis de l’Accord de Paris, la chancelière Angela Merkel a appelé ce mardi à un regain de coopération multilatérale entre les 178 signataires du texte
Après le retrait des États-Unis de l’Accord de Paris, la chancelière Angela Merkel a appelé ce mardi à un regain de coopération multilatérale entre les 178 signataires du texte© dpa

Le « Dialogue de Petersberg » est le nom de ce forum de dialogue informel. Lancé par la chancelière Angela Merkel, il est depuis 2010 une étape importante du calendrier annuel des négociations climatiques. Il a lieu six mois avant la COP, la conférence internationale annuelle sur le climat. Cela permet de mettre les enjeux en lumière, y compris pour l’opinion publique, et de faire un bilan d’étape quant aux objectifs visés par la COP.

Petersberg, prélude à la COP24 de Katowice

Celle-ci aura lieu cette année à Katowice (Pologne) au mois de décembre. Elle aura plusieurs enjeux majeurs. Le premier sera d’aboutir à un accord sur  les règles d’application de l’Accord de Paris afin de permettre sa mise en œuvre en 2020. Il y sera notamment question d’un point crucial : la transparence, c’est-à-dire la façon dont les États rendent compte de leurs actions et résultats en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Mais il sera aussi – à nouveau - question d’objectifs. En effet, si l’on additionne les promesses faites par les États signataires en 2015 en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre, on reste loin de l’ambition affichée dans le texte de l’accord. En l’état actuel des choses, la hausse des températures sera plus proche de 3 °C. Mais l’accord est doté d’un mécanisme automatique de révision des objectifs. C’est-à-dire qu’il est évolutif. Tous les États sont donc encouragés à revoir les leurs à la hausse.

Enfin, la question de l’aide des pays industrialisés aux pays les moins avancés (souvent les premières victimes des dérèglements climatiques) sera sur le devant de la scène. Les premiers se sont engagés à porter à 100 milliards d’euros leur soutien aux politiques climatiques des pays pauvres d’ici à 2020 pour faciliter leur adaptation. Reste à savoir si cette promesse sera respectée.

A.L.

 

Plus d’informations :

Ministère allemand de l'Environnement (en allemand et anglais)

Office de presse et d'information du gouvernement fédéral - Discours de la chancelière Angela Merkel (en allemand)

Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (UNFCCC) (en anglais, français, espagnol)

Site web des Nations unies : l’Accord de Paris (en français)

GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) (en français)

Retour en haut de page