Willkommen auf den Seiten des Auswärtigen Amts

Conférence sur la mer des Wadden - L’Allemagne prend la présidence

Mouettes sur un épi sur l'île de Nordeney

Mouettes sur un épi sur l'île de Nordeney, © dpa

24.05.2018 - Article

Elle sert d’aire de repos aux oiseaux migrateurs et de nurserie aux phoques et aux otaries : la mer des Wadden est unique au monde et elle fait partie du patrimoine naturel mondial. Pendant les quatre prochaines années, l’Allemagne présidera la coopération trilatérale de la mer des Wadden.

Avec les Pays-Bas et le Danemark, l’Allemagne œuvre depuis quarante ans à l’amélioration de la protection de la mer des Wadden. Les trois pays ont fixé leurs futurs programmes de travail lors d’une conférence qui s’est tenue aux Pays-Bas. Il est prévu d’ouvrir un nouveau centre de partenariat à Wilhelmshaven et d’intensifier la coopération avec les pays d’Afrique et de l’Arctique dans le domaine de la conservation aviaire.
« Protéger cet écosystème unique n’est possible qu’en agissant ensemble », a déclaré la ministre fédérale de l’Environnement Svenja Schulze lors de la conférence.

À nouveau plus nombreux : les phoques et les otaries

Le gouvernement fédéral travaille à divers niveaux à l’amélioration de la protection des océans. Les lois relatives aux parcs nationaux contiennent ainsi des dispositions strictes sur ce qui est autorisé ou non dans la mer des Wadden. En outre, la nouvelle version de la loi fédérale sur la protection de la nature adoptée l’année dernière permet de protéger encore un plus grand nombre d’espèces animales en mer du Nord et en mer Baltique.

Moins de déchets plastiques et plus de recyclage

Les mouettes se sentent également bien dans la mer des Wadden au large de Norderney
Les mouettes se sentent également bien dans la mer des Wadden au large de Norderney© picture alliance

Le gouvernement fédéral entend réduire la quantité de déchets plastiques et avoir nettement plus recours au recyclage. Un exemple : sur les plages de la mer du Nord, on compte actuellement, sur une longueur de 100 mètres, 400 déchets, dont 70 % de matières plastiques.
La table ronde du gouvernement fédéral sur la pollution marine a pour objectif de lutter contre l’ampleur de ce phénomène. La nouvelle loi sur les emballages, qui entrera en vigueur début 2019, vise à augmenter les taux de recyclage et à améliorer la collecte des déchets plastiques. Un arrangement conclu par le ministère fédéral de l’Environnement avec le commerce a déjà permis de faire baisser la consommation de sacs en plastique.
En coopération avec l’industrie, le gouvernement fédéral s’efforce par ailleurs de réduire la part des microplastiques. Les premiers résultats sont là : dans les produits exfoliants et autres produits cosmétiques, les fabricants renoncent à cette matière et utilisent à la place de la farine de noix ou de la poudre d’amande. « Mon objectif est d’amener l’industrie dans un deuxième temps à ne plus employer de microplastiques dans les shampoings, les mousses à raser ou les sprays cheveux », déclarait Mme Schulze au quotidien « Neue Osnabrücker Zeitung » en amont de la conférence.

Retour en haut de page