Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Mieux protéger les femmes contre les violences sexistes

Le gouvernement allemand va investir 120 millions d’euros pour développer les structures d’accueil des femmes victimes de violences

Le gouvernement allemand va investir 120 millions d’euros pour développer les structures d’accueil des femmes victimes de violences, © dpa

24.10.2019 - Article

L’Allemagne vient de débloquer une enveloppe de 120 millions d’euros.

Le gouvernement allemand va améliorer l’accueil, le soutien et l’accompagnement des femmes victimes d’agressions à caractère sexuel et de violences domestiques. Il a annoncé cette semaine un plan de 120 millions d’euros pour développer les maisons des femmes et les centres de consultations spécialisées.

L’investissement débutera en janvier 2020. Il s’étendra sur quatre ans, jusqu’en 2023. « La violence faite aux femmes ne doit jamais gagner », a déclaré la ministre de la Famille, des Personnes âgées, des Femmes et de la Jeunesse, Franziska Giffey. « Toute femme en situation de détresse doit recevoir rapidement aide et soutien ».

Coin pour les enfants, dans une maison des femmes en Allemagne
Coin pour les enfants, dans une maison des femmes en Allemagne© ZB

L’Allemagne compte actuellement 350 maisons des femmes et une centaine d’appartements destinés aux femmes victimes de violences domestiques et à leurs enfants. Elle dispose aussi de plus de 600 centres de consultations spécialisées et d’un numéro vert anonyme, accessible en dix-huit langues (0 8000 116 016). Plus de 34 000 femmes en détresse y trouvent chaque année accueil, écoute, soutien et orientation. Mais l’offre ne parvient pas à suivre les besoins.

« En Allemagne, une femme sur trois a déjà été victime de violences physiques ou à caractère sexuel », rappelle Anne Spiegel, ministre régionale des Femmes en Rhénanie-Palatinat et présidente de la conférence des ministres régionaux de la parité et des femmes. « Les länder investissent depuis des années pour mieux les protéger ». Ils ont mis sur pied « un vaste système d’aide ».

Mais le problème majeur de la violence à l’égard des femmes demande une action conjointe de l’État, des länder et des communes. Une Table ronde réunissant ces trois échelons a été inaugurée à Berlin en septembre dernier pour y remédier. Elle est à l’origine du plan d’investissement adopté. Son travail ne fait que débuter.

A.L.

Plus d’informations :

Ministère allemand de la Famille, des Personnes âgées, des Femmes et de la Jeunesse (en allemand)
Office de presse et d’information du gouvernement allemand (en allemand)

Retour en haut de page