Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

L’avenir appartient à ceux qui sont courageux – prix Shimon Peres 2019

Les lauréats du prix Shimon Peres 2019

Les lauréats du prix Shimon Peres 2019, © Janine Schmitz/photothek.net

16.09.2019 - Article

L’engagement pour la tolérance et la liberté caractérise le travail de beaucoup de projets germano-israéliens. Cette année encore, deux de ces projets ont été récompensés par le prix Shimon Peres.

Lors de la remise des prix à l’hôtel de ville de Berlin, le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas a souligné à quel point l’ancien président israélien Shimon Peres, qui est décédé en 2017, était important pour les relations germano-israéliennes :

Shimon Peres symbolise les nombreuses personnes qui, malgré les crimes contre l’humanité commis par l’Allemagne, nous ont tendu la main. C’est surtout grâce à elles si, aujourd’hui, l’Allemagne et Israël entretiennent des relations aussi étroites.

Ainsi, le prix Shimon Peres récompense non seulement des projets qui renforcent l’échange entre Israël et l’Allemagne, mais aussi qui s’attellent à des défis de société futurs et qui vont au-delà de la coopération bilatérale.

Un engagement en faveur de la démocratie

Le projet « Plus qu’une démocratie » (« Mehr als eine Demokratie ») de l’institut Adam à Jérusalem soutient, en coopération avec le Centre de recherche appliquée en politique de l’Université Ludwig-Maximilian de Munich (LMU), l’éducation à la démocratie dans des programmes éducatifs extrascolaires. Il se base sur le manuel « Mehr als eine Demokratie » de l’institut Adam, manuel qui a d’ailleurs été traduit sous forme d’ateliers par les partenaires du projet. Dans les programmes, des groupes hétérogènes se penchent sur différents concepts de la démocratie pour assimiler les valeurs de la démocratie, les comprendre, les mettre en œuvre et les transmettre. Par ailleurs, des enseignantes et enseignants ainsi que des multiplicateurs sont formés afin de pérenniser le projet.

Un engagement contre l’exclusion

Le projet « Professional Exchange: Understanding and Responsibilities » de l’Arbeitsgemeinschaft Jugendfreizeitstätten Sachsen (Association des centres de loisirs pour la jeunesse en Saxe) et l’Université Sapir dans le sud d’Israël rassemblent des étudiantes et étudiants ainsi que des travailleuses et travailleurs sociaux afin qu’ils puissent apprendre les uns des autres et les uns avec les autres. Leur travail porte principalement sur les personnes qui sont en situation d’exclusion géographique, économique et culturelle. Dans le cadre du projet, les participantes et participants ont visité des initiatives et des lieux d’activité locaux aussi bien en Israël qu’en Allemagne. Ils ont conjointement élaboré des bonnes pratiques et des instruments communs eu égard aux jeunes vivant dans les rues et à la violence juvénile, à la participation (politique) des jeunes et à la promotion de compétences démocratiques.

Retour en haut de page