Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

L’Allemagne durcit sa loi contre les prédateurs pédophiles en ligne

Le gouvernement allemand a décidé de durcir la loi contre le harcèlement sexuel de mineurs sur Internet

Le gouvernement allemand a décidé de durcir la loi contre le harcèlement sexuel de mineurs sur Internet, © dpa

27.06.2019 - Article

Le gouvernement allemand a adopté hier un texte qui punira non seulement le fait, mais également l’intention d’entrer en contact avec des mineurs à des fins sexuelles.

En Allemagne, entrer en contact sur Internet avec un mineur à des fins sexuelles est puni d’une peine allant de trois mois à 5 ans de prison. Mais jusqu’à présent, la loi ne prévoit pas de peine pour les harceleurs restés au stade de l’intention. Les choses vont changer. Le gouvernement allemand a adopté hier un projet de loi qui punira la simple tentative de contact. Le harceleur pourra être sanctionné même s’il s’adresse à un adulte (les parents ou un enquêteur cherchant à les piéger) en pensant communiquer avec un mineur.

L’objectif est de mieux protéger les mineurs et d’améliorer l’application de la loi. Le texte répond, en effet, à un problème mondial qui utilise l’anonymat d’Internet pour prospérer. Les pédophiles n’hésitent pas à utiliser de manière ciblée les réseaux sociaux comme Snapchat, YouTube ou Instagram, ainsi que les fonctions de discussion en ligne des jeux vidéos. Ils vont «  partout où il y a la possibilité de » liker « , commenter ou participer à des discussions  », souligne Thomas-Gabriel Rüdiger, un cyber-criminologue interrogé par le magazine «  Der Spiegel  ».

Les harceleurs repèrent leur victime, puis ils tentent d’entrer en contact avec elle en se faisant passer pour une personne de son âge. Ils s’efforcent de gagner sa confiance, la manipulent et la placent vite dans une situation de dépendance qui la dissuade de se confier à un adulte.

Les enfants, de leur côté, passent de plus en plus de temps à naviguer sur la Toile. Et ils sont moins méfiants devant leur écran, entre les quatre murs de leur habitation, qu’à l’extérieur.

A.L.


Retour en haut de page